Tous musulmans! Et après?

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21787
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : En ligne

Re: Tous musulmans! Et après?

Message non lu par yacoub » mar. 14 mai 2019 18:07

NON à l’islamisation de la France !

42576 signataires. Objectif : 50 000


Urgent : promotion du ramadan et du halal, voile islamique, prières de rue, banlieues islamisées… Agissez avant qu’il ne soit trop tard : signez la pétition !

Comme la marée, l’islamisation a monté petit à petit.

Les principaux médias laissent croire qu’elle est limitée aux « banlieues », comme si le reste du territoire français était sain et sauf…

En réalité, l’islamisation touche bien la France entière.

Pire : l’islamisation de la France s’accélère.

Par peur d’être accusé de « discrimination », d’« islamophobie » ou de « racisme », les Français n’osent pas réagir, paralysés devant le recul de leur propre civilisation.

Les militants musulmans le savent bien et en profitent pour conquérir toujours plus loin. Ils n’ont même pas besoin de se cacher.

Youssouf al-Qaradawi, l’un des principaux prédicateurs de l’Union des organisations islamiques européennes déclarait en 2002 :

« Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons ».

Marwan Muhammad du « Collectif contre l’islamophobie en France » (CCIF) déclarait lors d’une conférence à la mosquée d’Orly :

« Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. »

Tariq Ramadan déclamait le 7 février 2016, arrogant :

« La France est une culture maintenant musulmane. L’islam est une religion française. »

Et leur stratégie est payante.

L’affaire d’Etam en est un triste exemple.

Le 12 mars, une musulmane s’est présentée voilée pour déposer un CV dans le magasin de vêtements. La responsable a refusé de le recevoir, respectant ainsi la neutralité de son entreprise.

En colère contre ce refus, criant au « racisme », la musulmane s’est vengée en publiant sa version des faits sur les réseaux sociaux et a déclenché un buzz.

Et elle a eu gain de cause : en un claquement de doigts, la responsable du magasin a été mise à pied par sa hiérarchie, sans aucune preuve.

Tout est bon pour faire monter la pression, en utilisant la victimisation et en se servant de nos lois comme levier.

Et les habits islamiques sont particulièrement utilisés.

Souvenez-vous de ces affaires :

■ L’affaire de la crèche Baby Loup éclate en 2008. Une employée musulmane refuse d’appliquer le règlement intérieur qui demande le port d’un vêtement neutre. Malgré une mise à pied, elle pousse la provocation en revenant à plusieurs reprises avec un voile islamique intégral. Il faudra 6 ans de marathon judiciaire pour que le droit de la crèche soit reconnu et le licenciement pour faute grave, validé.
■ Le CCIF a fait pression sur les députés après l’affaire Baby Loup, pour qu’ils ne votent pas la loi sur la neutralité des crèches. Et ils ont du poids : 86 % des musulmans ont voté pour François Hollande en 2012…
■ Deux femmes se présentent en « burkini » au centre aquatique de Fort-Mahon (Somme), en 2016. Elles sont refoulées pour des questions d’hygiène. L’une des musulmanes a alors le culot de saisir le « Défenseur des droits » en se plaignant de « discrimination » religieuse.
■ Des mères voilées voulant accompagner les sorties d’école exploitent un flou juridique pour imposer leur tenue et occuper le terrain. Elles utilisent le port du voile islamique comme outil de prosélytisme, à travers notamment une structure créée pour l’occasion, « Mamans Toutes Égales », dont le nom joue sur l’empathie des autres parents, sur la valeur d’égalité.
■ Le port du voile islamique est soutenu financièrement par des musulmans influents. Ainsi, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) déclarait prendre à sa charge les frais de justice pour toutes les jeunes filles voilées qui le demandent. De son côté, l’Algérien Rachid Nekkaz faisait la même chose pour les femmes arrêtées pour port de burqa en France. Il se vante même d’avoir payé 1169 amendes en 6 ans.
■ Par le port de la djellaba et de la barbe, les hommes participent aussi à la progression de l’islam : l’imposer au regard des autres en montrant un signe extérieur d’allégeance à l’islam, c’est déjà gagner du terrain. Comme personne ne dit rien, c’est encore une victoire de fait.

Le moindre détail peut servir d’excuse pour exiger et attaquer, même irrationnellement. Car chaque petite victoire arrachée les renforce.

Les militants musulmans utilisent nos lois actuelles et le buzz pour imposer médiatiquement l’islam à la société française.

Ils jouent les victimes et crient au « racisme » ou à « l’islamophobie » pour obtenir gain de cause. Derrière cette victimisation se dessine un véritable rapport de force qui va bouleverser le mode de vie des Français.

Nous sommes dans une véritable guerre culturelle : si vous ne réagissez pas, il sera extrêmement difficile de revenir en arrière.

C’est maintenant qu’il faut choisir : abandonner la France à l’islamisation… ou défendre votre culture, votre Histoire et votre mode de vie.

Chaque occasion est bonne pour attaquer.

La chaîne de magasins Marks & Spencer vendait du papier toilette depuis 5 ans avec une feuille d’aloe vera dessinée dessus… Le 22 janvier 2019, une soudaine hystérie s’empare de nombreux musulmans qui croient lire « allah » sur ce papier toilette, à la place de la simple feuille. Ils appellent au boycott… et obtiennent le retrait du papier toilette.

Plus récemment encore, en mars, l’hymne algérien a été diffusé à Marseille par les employés du Carrefour Grand Littoral dans toute l’enseigne. Cerise sur le gâteau, cet hymne étranger est ouvertement anti-France dans ses paroles…

Les médias politiquement corrects en parlent moins ces derniers temps, mais des musulmans ne se gênent pas pour pratiquer la polygamie dans notre pays, en toute illégalité.

Souvenez-vous de l’affaire Lies Hebbadj :

■ Ce musulman venu d’Algérie vit à Nantes avec sa femme, ses trois concubines et dix-sept enfants répartis dans trois petites maisons mitoyennes.
■ Sa librairie faisait office d’école coranique clandestine où il a recruté ses concubines.
■ La tribu Hebbadj aurait touché 87 000 euros d’allocations indues, d’après les premiers recensements de la Caisse d’allocations familiales (CAF).
■ Mais ne croyez pas que c’est un cas isolé : selon Patrice Rolet, auteur du film « Polygamie en France » environ 30 000 familles sont polygames…

Peu à peu, soit en se servant de la loi, soit en s’en moquant ouvertement, ces musulmans imposent leur mode de vie.

Ainsi, beaucoup de gens mangent du « halal » sans même le savoir.

■ Un audit du Conseil Général de l’Alimentation faisait pourtant état de 51% des animaux abattus en mode rituel. Plus de la moitié !
■ Et par là, ils vous font financer les imams à votre insu…
■ Certaines cantines scolaires choisissent de servir uniquement des repas halal, y compris aux non-musulmans, comme le lycée Lavoisier de Roubaix. Selon le chef d’établissement, « il était plus simple d’adopter cette préparation rituelle de la viande que les autres confessions peuvent tolérer ».

La démarche est donc très simple : si vous ne dites rien, si vous « tolérez », ils occuperont le terrain que vous leur cédez de fait.

Car pour l’islam, religion et politique ne font qu’un.

L’islamisation cible aussi les plus jeunes via les manuels scolaires qui préfèrent gommer les guerres médiévales de la France contre les musulmans, pourtant massives, en se focalisant sur les échanges commerciaux ou scientifiques.

Barbara Lefebvre, professeur d’histoire-géographie, et auteur des Territoires perdus de la République remarque notamment, pour le FigaroVox :

« On exige clairement de relativiser la bataille de Poitiers considérée anecdotique, et de fait certains manuels ne l’évoquent plus. »

Et ce ne sont que les programmes de l’Éducation nationale. Vous pouvez imaginer ce qu’il en est dans les 500 écoles coraniques répertoriées il y a déjà 9 ans par une étude de l’EHESS.

Les entreprises et administrations sont aussi particulièrement touchées.

Dans 95% des cas, le « comportement religieux au travail est principalement celui des musulmans », selon une enquête de Lionel Honoré, directeur de l’Observatoire du fait religieux en entreprise et professeur d’université.

Et selon la même enquête, lorsque les islamistes poursuivent leur employeur, la jurisprudence montre que l’accusation est toujours basée sur le « racisme » et la « discrimination ».

La RATP qui a axé son recrutement sur la « discrimination positive » le paie cher. Une enquête du Nouvel Obs et une vidéo brisent l’omerta. Des machinistes (des femmes, pour la plupart) dénoncent :

■ l’agressivité de certains chauffeurs musulmans envers des passagers
■ la violence misogyne de chauffeurs musulmans qui refusent de serrer la main à des collègues femmes, ou de conduire un bus parce qu’une femme l’a conduit avant eux
■ les prières musulmanes dans les locaux de la RATP ou dans les bus pendant le temps de service…

Et la hiérarchie évite de réagir pour ne pas faire de vagues…

Cette soumission coupable est malheureusement très répandue.

Même les politiques se couchent :

■ Macron donne raison aux femmes voilées durant son « grand débat national » en propageant une fake news sur les entreprises qui ne pourraient pas refuser d’embaucher une voilée.
■ « Martine Aubry a justifié […] en conseil municipal l’attribution d’une heure hebdomadaire réservée aux musulmanes à la piscine de Lille-Sud comme étant « l’occasion pour certaines d’entre elles de s’émanciper… » (maire-info.com, le 1er juillet 2003)
■ « Le rôle des maires et collectivités locales dans la concrétisation de ces mosquées (…) est prépondérant pour expliquer leur irruption, souvent sur des terrains municipaux que les associations cultuelles n’ont pas à acheter, ou qu’elles louent pour des loyers modérés. » selon Joachim Véliocas, dans son livre Mosquées radicales : ce qu’on y dit, ce qu’on y lit.

Cette guerre a été ouverte depuis longtemps. Et en poussant à l’extrême l’esprit de conquête, les attentats djihadistes servent à repousser les limites « acceptables » des pratiques islamiques.

Il y a quelques décennies, les « prières de rue » étaient impensables.

Aucun chanteur n’aurait osé dire comme le rappeur Médine : « Crucifions les laïcards comme à Golgotha » ou « j’mets des fatwas sur la tête des cons ». Ou encore appeler son album Jihad…

Les autorités n’osent même pas condamner ces insultes, ces menaces ou ces appels à la haine.

Il y en a assez de cette lâcheté !
En signant cette pétition vous demandez à Emmanuel Macron :

➡ que les services publics et les administrations arrêtent d’utiliser nos impôts pour faire la promotion du ramadan ;

➡ de faire appliquer la loi contre la burqa et les prières de rue, déclarées illégales ;

➡ qu’ordre soit donné aux forces de l’ordre d’entrer en masse dans les « banlieues » pour mettre fin aux trafics et casser la base arrière de l’islamisation de notre pays.

Allez-vous donner raison aux militants de l’islam ?

Allez-vous rester sans rien faire face à cette islamisation ?

Pensez-vous que la France doive accepter de devenir musulmane ?

Il est urgent d’agir.

Dites NON à l’islamisation de la France.
Signez la pétition et partagez-la d’urgence !

Un grand merci pour votre action.

L’équipe Damoclès
Destinataire : Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron

https://damocles.co/non-islamisation-france



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 706
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Tous musulmans! Et après?

Message non lu par marmhonie » mar. 14 mai 2019 19:00

Les gilets jaunes + les apostats de l'islam persécutés en France + l'islamisation par l'esprit de laïcisme (selon Olaf) + Notre Dame de Paris qui brûle comme une allumette + la colère des français contre l'Europe des plus riches seulement + la France qui a renié son referendum qui disait NON À L'EUROPE + les insultes du Président aux français + le meurtre de Lambert euthanasié...

Monsieur le Président, vous faites en seulement 2 ans, pire que Sarkozy, pire que Hollande.
Quels dommages.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21787
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : En ligne

Re: Tous musulmans! Et après?

Message non lu par yacoub » ven. 20 sept. 2019 16:39

Johanna Tilly se convertit à l’islam, se voila… et mourut, poignardée par un musulman
Publié le 19 septembre 2019 - par Anne Schubert -

Image



Le Havre : Johanna Tilly (A ne pas confondre avec Johanna Spyri (auteur de Heidi petite fille des montagnes, morte depuis longtemps), poignardée en pleine rue devant ses trois enfants.

http://www.fdesouche.com/1261811-le-hav ... e-malienne

Un beau jour, Johanna la souriante (voir plus bas), dont le nom de famille est d’origine bretonne, a décidé de se camoufler, on se demande pourquoi. Serait-ce après avoir fait la connaissance de son futur égorgeur ou par conviction profonde ? Je n’ai pas trouvé l’information, ce que je sais, en tous cas, c’est que ses parents et sa famille ne devaient pas être à la fête. Je vous fais une confidence : si ma fille m’avait fait le coup, je ne serais pas ici, en train de vous livrer ces informations majeures. Elle non plus, d’ailleurs.

Égorgée par son ex-béguin d’origine malienne, mais néanmoins attifé du prédicat de Havrais par les journalistes, les présentateurs de télé et autres menteurs compulsifs, Johanna-la-mère-exemplaire a trépassé lundi 16 septembre 2019.

Authentique Havrais

Plusieurs témoins évoquent une maman dévouée, victime de violences conjugales. Ils ont regardé, ils ont vu, étaient au courant, et n’ont rien dit ?
« On n’est pas non plus surpris à 100 % ».

Lisez donc le témoignage d’une personne offusquée, néanmoins d’une lâcheté incroyable : « J’ai été choquée quand j’ai appris la façon dont elle est morte. Mais je ne vais pas vous mentir : on n’est pas non plus surpris à 100 %. Il avait déjà essayé une fois de la tuer, elle avait sauté par la fenêtre. On savait que cet homme était violent, qu’il ne supportait pas le fait qu’elle puisse lui dire non. » On savait, vous dites ? Et c’est tout ? Quand on sait pareille chose, on se manifeste, Madame !

« Johanna était quelqu’un qui donnait le sourire. » Comme quoi ! Après le drame, l’incompréhension. Et les confessions. Dont une qui émane d’une ganache havraise souhaitant rester anonyme, et on la comprend, car elle mérite une sérieuse condamnation (Non-assistance à voilée en danger). Peu à peu, elle était devenue la confidente de Johanna-la-bretonne-devenue-bigote, décédée des suites de quatorze coups de couteau. Durant plusieurs minutes, elle a raconté certains pans du quotidien de la disparue, tuée sous les yeux de leurs trois gamins. Selon elle, des signes précurseurs existaient bien avant la tragédie. C’est le comble ! Des signes précurseurs, c’est fait pour les chimpanzés ou quoi ? Action = réaction !

Heureusement que j’ai Dieu (Traduction = Allah) dans ma vie, il m’aide à apaiser mes peines, à aller de l’avant et à faire face à tous mes soucis.
Mais la goutte a fait déborder la muzharia (vase bédouin) le 11 août. La malheureuse saute par la fenêtre de l’appartement et se blesse. Désobéissant manifestement au saint coran : plusieurs passages – notamment le verset 29 de la sourate 4 : « Et ne vous tuez pas vous-mêmes » – sont interprétés comme manifestant une interdiction formelle du suicide. Plusieurs hadiths ne laissent aucune place au doute et montrent que le suicide était condamné par Mohammed. La mise en garde est claire : celui qui met un terme à sa vie doit s’attendre à séjourner en enfer pour toujours. Johanna l’a échappé belle ! La voilà au paradis des fatmas. Le Coran montre que le Paradis est un lieu où toutes les faveurs divines ont été créées à la perfection et où les gens se verront offrir tout ce que leur cœur désire et ce à quoi leur âme aspire, et qu’ils y seront loin du manque et du besoin, de l’anxiété ou de la tristesse, des côtes de porc, de la peine et du regret. Toutes les sortes de beautés et de bienfaits y seront dévoilés dans un état de perfection jamais vu ni connu auparavant. Dieu a préparé de telles largesses et faveurs, là-bas, toutefois aux seules personnes dont Il est satisfait. (Si feue-Johanna avait fait sauter le port du Havre, ou elle-même égorgé un ou deux mécréants, par exemple).

Elle déclare avoir voulu échapper aux coups de son compagnon, ainsi qu’à une tentative d’étouffement au sac plastique. Une plainte est également déposée. Elle sera finalement classée sans suite trois jours plus tard par la justice collabo. « Peut-être trop vite », nous explique, avec prudence, le nouveau procureur de la République, François Gosselin. Peut-être, oui.

Musulmane, elle s’estimait heureuse « d’avoir Dieu dans sa vie ». Ancienne résidente du quartier Danton, Johanna-l’exemplaire était partie vivre dans le secteur de la rue d’Iéna. Elle y occupait un appartement avec ses enfants et son bourreau légitime âgé de 37 ans. Femme au foyer, elle éduquait leurs trois fils. De son côté, Émilie (encore une « amie » sans doute ?) qui n’a « pas trouvé le sommeil de la nuit » (Trop tard, Emilie), se souvient d’une fille « qui n’exposait pas ses problèmes aux autres », mais les publiait sur les réseaux sociaux (Facebook grouille de fanas du coran, c’est moi qui vous le dis). Elles faisaient état d’une situation familiale insoutenable. Le dernier post en date, rédigé le 8 septembre, faisait mention des bienfaits de la religion musulmane pour supporter ce quotidien. Exemple : « L’Islam est certainement le plus grand des bienfaits par lequel Allah (Exalté soit-Il) comble l’être humain. Le retour à la source coranique est fondamental car cela nous permet sans aucun doute de redécouvrir les délices de la foi. Dernièrement, je me suis arrêté en particulier sur sourate An Nahl dont je vous recommande vivement la méditation. Il y est fait mention des nombreux bienfaits d’Allah sur nous dans différents aspects de notre vie. »

« Maman en or », « gentille », « calme », « exemplaire », « joie de vivre ». Une joyeuse qui se défenestre ? Contactées, des anciennes amies du collège Léo-Lagrange, établissement dans lequel la victime avait été scolarisée dix ans plus tôt, ont accepté de témoigner, malgré des liens plus distendus ces dernières années. En cause, une forme d’isolement. « Elle ne voyait plus grand monde à cause de son ex-conjoint », mentionne Priscilla qui avait rencontré par le passé cet homme « manipulateur ».

Féminicide au Havre : lente descente aux enfers de la victime. Enquête. Suspecté d’avoir tué son ex-esclave lundi au Havre, il lui aurait fait subir des violences psychologiques depuis des années. Une « amie » témoigne. Je n’appelle pas cela une amie. J’appelle cela une dégonflée, une lopette, oui Madame !

Le meurtre a été commis ce lundi midi, rue des Briquetiers, quartier de l’Eure, devant le magasin Leader Price, c’est là qu’ils achètent leur couscous. Les coups de surin ont été portés par son compagnon qui venait de sortir du supermarché. Johanna-la-dévouée portait le couscous, les merguez, les cornes de gazelle, le lait de chamelle pasteurisé, le tamtunt (pain touareg), les dattes, les boureks farcis, le Mouskoutchou pour le dessert et les enfants. Lui suivait avec le couteau. La scène s’est produite devant les gamins de la jeune femme âgés de 2, 4 et 6 ans. Un tous les deux ans, parfait. Et si le Havrais s’était énervé à cause de cela ? Circonstances hautement atténuantes, à mon avis. Qu’en pense monsieur le nouveau procureur ?

La police a été appelée par les employés du supermarché vers 13 H 10, la pieuse voilée a expiré sur place quelques minutes plus tard. Quant au fameux Havrais et surtout Malien âgé de 37 ans, on ignore encore s’il est le père d’un ou de plusieurs moujingues. Et peut-être aussi de ceux de trois ou quatre ombragées déclarées mères célibataires au CCAS. Ces derniers ont d’abord été pris en charge par les hôtesses de caisse du supermarché puis par les secours. Ils n’ont pas été blessés mais conduits tout de même aux urgences pédiatriques de l’hôpital Monod. Ils séjourneront ensuite quelques semaines au service de pédopsychiatrie, ou des médecins hautement diplômés passeront leurs journées à leur apprendre en jouant qu’il ne faut pas dégainer son couteau à la sortie du Leader Price.

Pour la marche blanche, c’est broquette, comme on dit à Péruwelz (Wallonie profonde) ! Vous pouvez toujours attendre, le meurtrier n’est ni français, ni d’extrême droite ! Une visite du président de la République n’est pas à l’agenda non plus. (Le grand homme est trop occupé à montrer son affection aux gaulois et autres illettrés en leur faisant part de son intention de gérer l’immigration sans la moindre indulgence).
Toutefois le conseil municipal a observé une minute de silence. Un hommage a été organisé mercredi à 14 h 30 place de l’hôtel de ville. Le slogan : « Nous sommes tous concernés ».
#jesuisjohannatilly

Anne Schubert



Répondre