Coran et... fanatisme

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
pierremoselle
Sergent-chef Virtuel
Sergent-chef Virtuel
Messages : 868
Enregistré le : mar. 28 janv. 2014 07:37
Localisation : Moselle, 57
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par pierremoselle » mer. 30 mars 2016 14:19

Dernier message de la page précédente :

Omar,
Pour moi, le ramadan reste un mois de fête. Même si on souffrait pendant le jour, après c'était la fête.
C'est aussi un mois de fortes pressions sociales et familiales, aussi de sanctions pour les "contrevenants", selon les endroit

Je suis sûr que le Ramadan serait beaucoup moins suivi en dehors de ces pressions.

Parce que l'idée de plaire à Dieu et s'éviter l'enfer et des malheurs de son vivant ne suffit pas à expliquer cette pratique.

C'est une pratique inégalitaire, les femmes sont les plus sollicitées (nourriture etc..) et les plus riches peuvent rester au frais toute la journée. Les plus faibles souffrent le plus.

C'est donc l'idée d'un Dieu bête et méchant, qui en fait baver aux plus faibles et qui en veut aux femmes, pour son bon plaisir, tout en favorisant les plus riches.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » ven. 1 avr. 2016 19:29

Les lois occidentales protègent plus les animaux que l’islam ne protège la petite enfance

Image


Dans le vrai islam, celui que les fondamentalistes veulent instaurer partout dans le monde musulman et non seulement au nom de la pureté originelle de l’islam, les droits de l’enfant sont inexistants. Dès sa naissance qu’il soit de sexe masculin ou féminin, son sort est scellé avant même qu’il ne commence de babiller. Il n’est jamais le fruit de l’amour des deux êtres, il est l’oeuvre d’Allah, les parents ne ont que des simples mandataires qui doivent exécuter la mission qu’Allah leur a confiée. Il est la chose d’Allah, sa propriété, et par conséquent les parents n’ont pas à le couver d’amour et l’élever dans des voies qui ne sont pas celles de l’islam. Né pour tuer et se faire tuer pour Allah.
Dans cet islam-là, le mot amour est un sacrilège, une hérésie, une bida’a (innovation susceptible d’égarer les bons musulmans dans le monde des impies) et donc donner de l’amour à son enfant l’est d’autant.
Le destin de l’enfant est scellé dès sa venue au monde. Soit pour le djihad pour le garçon, soit pour le djihad du nikah pour les filles.
Ce n’est pas par hasard que des pères musulmans qui appliquent scrupuleusement les prescrits de l’islam n’ont aucun scrupule d’enrégimenter leurs enfants pour le djihad en Syrie en les accompagnent eux-mêmes comme ce père de famille marocaine enrôlé sur le front syrien en compagnie de ses 5 fils dont deux mineurs.
D’autres tel ce père saoudien mettant aux enchères ses fils afin de servir la cause de l’islam fondamentaliste en Syrie. Et ce sans que les O.N.G. de défense des droits de la petite enfance, ni l’UNICEF, ni l’ONU. ne condamnent ces pratiques esclavagistes et constitutives de crimes contre l’humanité
express.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/daech-publie-une-video-montrant-des-enfants-djihadistes-tuer-des-otages_1742379.html
La petite enfance est en danger de mort dans les pays de l’islam fondamentaliste ainsi que dans ceux qui sont entrain de le devenir comme la Tunisie où des fillettes ont été envoyées en Syrie pour servir d’objets de conforts sexuels aux terroristes.
Quant ils ne sont pas voués au djihad, ils deviennent un objet sexuel, un fonds de commerce pour leurs familles comme au Maroc offerte aux prédateurs sexuels venus de France, d’Espagne et des pays du Golfe.
http://www.levif.be/actualite/internati ... 18639.html.
Un pays où l’on s’indigne pour le port des jupes au-dessus des genoux mais reste indifférent sur le sort de ses http://lavieeco.com/news/societe/pedoph ... 25907.html.
Un conservatisme de façade pour se donner bonne conscience.
Il ne fait pas bon de naître dans un environnement aussi déshumanisé et négateur des droits des enfants, sans morale ni amour pour sa progéniture, avec des pères maquereaux, des pères pourvoyeurs de djihadistes, des mères porteuses de bombes humaines et l’enfant sacrifié à des fins criminelles de nature religieuse. Un enfant n’est pas la vie qu’on transmet, c’est la haine de la vie qu’on a en soi dont elle est l’expression. Naître dans ces pays c’est être condamné à mourir pour satisfaire des causes aussi ignobles que barbares sous couverts de la religion.
Pédophilie au Maroc : 26 000 enfants sont violés chaque année !
Rien ne peut légitimer le discours de ces mères palestiniennes de Gaza qui proclament cyniquement qu’elles ne portent pas les enfants par amour, elles le font pour détruire Israël. Comme si elles- mêmes étaient des fabriques de munitions. Le ventre de ces femmes ne sert pas pour donner la vie mais pour faucher celle d’autrui.
L’enfant fonds de commerce pour nourrir la famille une autre spécificité de l’enfant comme au Yemen où l’on vend des fillettes âgées parfois de 8 ans comme esclaves sexuelles à des grabataires saoudiens, ce qui en dit long sur la nature humaine quasi infanticide des sociétés musulmanes conservatrices, rigoristes et puritaines.
L’amour de l’enfant est inversement proportionnel à celui de la religion. Chez les bons musulmans, l’enfant de sexe masculin est juste une aubaine financière.
Il n’y a de désir que dans l’intérêt financier que l’enfant procure. Il est à douter que les intégristes musulmans en Occident n’aient pas d’arrières-pensées inavouées tout en profitant de la générosité de la politique nataliste de leurs pays d’accueil quand ils font des enfants à leurs concubines voués à renforcer les rangs plus tard des armées d’Allah, à l’exemple ce « commerçant » nantais qui a défrayé la chronique il y a quelques années.
On est jamais père, on est un simple mandataire sexuel d’Allah. Il ne suffit pas d’être un géniteur pour être père. Etre père en terre pseudo islamisée n’est pas une vocation est une mission de droit canon qui pèse sur chaque musulman tenu à offrir ses filles et ses garçons pour contribuer à l’essor de sa religion aux quatre coins de la terre promise au règne d’Allah.

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » dim. 3 avr. 2016 13:44

Salem Benammar


Quand on tue au nom de sa religion ce qui est différent de soi est-ce oui ou non un crime crapuleux de caractère raciste ? Ces spots à la noix auraient dû traiter des carnages de Toulouse-Montauban, du Musée de Bruxelles, de Charlie Hebdo, de Vincennes, du 13 novembre, qui ciblaient délibérément des gens en raison de leur mode de vie, leur culture, leurs origines ? Il me semble que c'est le Coran qui ordonne et récompense royalement le massacrer ceux qui sont différents. Peut-être que je me trompe comme d'habitude et je confonds le Coran avec Mein Kampf. Il fallait faire une lecture des versets racistes, antisémites et génocidaires plutôt que de nous rebattre les oreilles avec ces pauvres victimes qui professent pourtant une idéologie mortifère et suprémaciste. Il fallait dire toute la vérité aux Français sur le Coran, un des pires manifestes apologistes de la haine de l'autre qui puisse exister. Le racisme est le refus de se plier aux lois de la République. S'ils étaient vraiment dans le respect des règles du bien vivre ensemble pourquoi arboreraient-ils alors des signes ostentatoires qui marquent leur appartenance à un système idéologique porteur en lui tous les germes de la destruction de la République ? Qui est raciste celui qui refuse de se plier aux lois de l'accueilli ou celui qui veut que son nouvel environnement s'adapte à lui ? Personne ne lui demande de s'y fondre, juste de le respecter. Ras-le-bol des compromissions et des compromis qui sont en train de creuser la tombe des nations qui confondent islam et non-violence. L'islam n'est pas plus innocent qu'un cobra assoupi. On loue sa gloire et on condamne ses ennemis pour incitation à la haine raciale. L'islam est plus qu'une race, il est l'humanité elle-même voyons. En l'offensant; on offense cette islamoïde qui est en nous.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » mer. 6 avr. 2016 11:00

Le mensonge des musulmans sur le verset, celui qui ôte la vie à un innocent…



Les musulmans devraient avoir la décence de se taire et de ne pas venir polluer le recueillement des familles des victimes de la barbarie islamique en proclamant l’innocence de l’islam. Nulle part il n’est écrit dans le Coran qu’il faut épargner la vie des non-musulmans, « les pires bêtes auprès d’Allah (S.8.V.55), c’est-à-dire pire encore que les charognards et les prédateurs les plus féroces. Allah, ce grand raciste qui a scellé leur coeur et obstrué leurs neurones. Nul doute qu’il a dû inspirer Hitler dans ses élucubrations haineuses des juifs.


Les musulmans ne tuent pas des humains, ils tuent juste des animaux. On ôte pas la vie à des innocents, on fait la chasse aux animaux. Allah n’a jamais dit directement aux musulmans qu’en faisant couler le sang d’un innocent, c’est le sang de l’humanité tout entière que l’on fait couler, Il ne fait que leur rappeler ce qu’il aurait prescrit aux Enfants d’Israël, mais que les musulmans à la mauvaise indicible se garde toujours de le citer en entier: « C’est pourquoi nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël, que quiconque tuerait une personne non-coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes En effet, Nos messagers sont venus avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur terre »;( S.5.V.32 )
On ne saurait être plus clair et et sans équivoque que le Coran lui-même. Il ne concerne en aucune manière les musulmans qui ont le don de mentir et d’affabuler sur tout.
Ce fameux verset est de surcroît un pur plagiat d’une règle talmudique: » …C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier, et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier; ». (Traité Sanherdin, CH.5, Mishna 5).


C’est vrai que l’islam, si l’on souscrit aux élucubrations mythomaniaques des musulmans, est à l’origine de tout car le monde est né avec lui, il a tout fécondé, tout inventé, tout affirmé, tout engendré, tout créé, tout pensé, tout conçu, tout écrit. Il est à l’origine du judaïsme et du christianisme. Et tous les livres saints de ces religions procèdent ainsi du Coran.


En réalité le vrai fils d’Israël est Mahomet, qui était le premier homme sur terre. Il était déjà là avant Adam, fils d’Israël pour le Talmud. Si Mahomet avait été tué, toute l’humanité aurait donc était anéantie.


Si vraiment le Coran avait le respect de la vie, il n’aurait pas appelè ses fidèles à livrer une guerre à mort aux non-musulmans jusqu’à leur extermination finale s’ils ne se soumettent pas à sa loi. Les sourates 2, 4, 5, 8 pour ne pas les citer toutes sont très riches d’enseignements sur les rapports de l’islam à la vie quant elle n’est pas celle des siens. Et quand les Taliban tuent les chrétiens au Pakistan, ils ne font qu’appliquer les préceptes coraniques et n’ont pas fauché des vies humaines, ils ont juste régulé l’écosystème naturel, en éliminant des chiens, des vaches, des chameaux, des singes, des porcs, des chèvres en surnombre.


On ne peut pas respecter la vie humaine quand on a pas de respect pour la personne humaine différente de soi.




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » jeu. 7 avr. 2016 16:32

Que connaît la LICRA du Coran et de l’islampour se faire la garde-chiourme des musulmans ?

Evidemment que j'en suis outré, abasourdi,consterné, écoeuré. Evidemment que j'en ai marre plus que marre. J'en suis malade complémentent malade Ebranlé, K.O. debout comme je l'ai jamais été dans ma vie. C'est le naufrage dans les eaux nauséabondes de la collaboration. C'est le renoncement à nos libertés au profit de notre aliénation aux dogmes les plus monstrueux jamais donnés à l'homme.
Cette condamnation scélérate et criminelle digne des tribunaux chariatiques, est un acte absolutoire des crimes contre l'humanité au nom de l'islam. Elle marque la fin de notre civilisation.
En quoi l'article incriminé est une diatribe violente contre les musulmans qualifié par les juges comme étant du même acabit que les saillies de Salman Rochdy dans ses versets sataniques. Ce qui soit doit en passant est un infime honneur pour moi.
Si les musulmans se sentaient réellement offensés et calomniés, ils aurait agi en leurs noms en justice et n'ont pas besoin de la LICRA pour se faire leur avocat et prendre faits et cause pour eux, alors qu'ils ne sont ni une race, ni une nationalité, ni un groupe ethnique.
Pourquoi justement aucune organisation de défense des musulmans ne s'est portée partie civile dans cette affaire qui n'a en toute évidence aucun lien avec le champ d'action de cette officine innommable ?
Mais la LICRA qui ne connaît rien à l'islam et à ses fidèles se veut plus musulmane que les plus fanatiques d'entre eux. Que connaît-elle au Coran pour s'ériger en chaperon des musulmans ? As-t-elle lu la sourate de la Vache pour se faire une idée de l'amour vache de l'islam pour les non-musulmans ?
Et si elle avait lu ne serait-ce verset 54 de la Sourate des Nissa, aurait-elle eu la force intellectuelle et le désir moral de défendre une cause qui n'est pas la sienne et de faire entendre une voix qui n'est pas la leur. : "... Ceux qui ne croient pas à nos verset, nous les brûleront bientôt dans le feu [ ce qu'a fait Hitler avec les Juifs]. Chaque fois .que leurs peaux auront été consumés , nous leur donneront des d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment."
Non seulement la LICRA se trompe de combat mais surtout qu'elle commet un sacrilège en prenant les musulmans pour des blanches colombes. Un musulman n'a rien en commun avec elle. Il ne se reconnaît pas dans son combat qui est antinomique au sien. Sa voie à elle est celle de l'égaré, l'insolent, le mécru, le kakir qu'il est permis de tuer en toute impunité coranique. Les musulmans, les vrais sont ceux qui sortent pour lutter dans le sentier d'Allah( 94, S.4). Ce sont des combattants en guerre permanente contre l'humanité non-musulmane " Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui combattent dans le sentier du Taghut [Les incrédules]? EH bien, combattez les alliés du diable, car la ruse du diable est, certes, faible.(76, 4).
Si elle s'imagine qu'il y a des musulmans solubles dans la démocratie, les pseudo modérés, et ceux qui oeuvrent à la destruction de l'humanité, elle peut toujours méditer se renseigner auprès de ces derniers parce que ce sont eux et eux seuls qui sont dans le respect absolu de leurs préceptes. Un musulman ne se doit pas se contenter de dire, je le suis, et un musulman est celui qui fait vivre le Coran et traduit dans les faits et actes ses prescrits. Il doit payer de sa personne et donc de sa vie pour que s'étende le royaume d'Allah sur terre. Un jour viendra où tout l'univers sera soumis aux lois d'Allah, ils y croient tous et en sont convaincus et tout musulman digne de ce nom n'a pas à se poser des questions et modérer son action. .
Il est recommandé vivement à la LICRA d'ouvrir des antennes dans les pays musulmans pour qu'elle se rende compte de visu de l'accueil qui lui sera réservée. Aucun de ces pays n'applique les conventions internationales contre le racisme et l'antisémitisme. De même que si jamais, cela lui viendra à l'idée de créer des partis politiques dans ces pays aux lois et moeurs façonnées par l'islam, elle apprendra à ses dépens qu'un musulman ne vote jamais pour un non-musulman. C'est un péché mortel.
Quand on lutte contre le racisme dont seraient victimes ceux qu'elle croit défendre sans y être habilitée par les intéressés eux-mêmes, on doit connaître leur substrat religieux et les interdits qui conditionnent vie sociale, politique, personnelle, cultuelle tout au long de leur vie.
Il n'y a pas de musulmans de France, de Somalie, du Pakistan, d'Arabie, de la Qaïda, de Boko Haram, de Daech, ils sont tous membres de l'Oumma islamique, dont la loi fondamentale est le Coran et vénèrent autant Mahomet qu'Allah. En défendant les musulmans, elle a ouvert la voie à l'Oumma en tant qu'entité juridique, en attendant qu'un jour elle puisse être reconnu officiellement comme la nation de tous les musulmans.
De par son action, elle a consolidé la place du musulman dans sa sphère oummienne aux dépens de sa citoyenneté.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » ven. 8 avr. 2016 13:14

Questions aux musulmans qui veulent soumettre l’humanité tout entière à l’islam

La Licra ose tout, elle se veut plus musulmane que les fous d’Allah eux-mêmes


Salem Benammar
1 h ·

Pourquoi devons-nous respecter malgré nous une croyance qui n'a que mépris et haine pour nous ?

« Respectez les musulmans dans leur croyance » comme le clament les musulmans hypocrites. Pas de souci en ce qui me concerne même si je ne peux pas avoir du « respect », ni même seulement de l'estime, pour une croyance que son coran montre barbare, sanguinaire et apparentée au nazisme. Non. Je suis prêt à la tolérer, mais pas à n'importe quelles conditions.

Est-ce que l’islam, ou même le coran, « respecte » la vie humaine, apaise le coeur de ses fidèles et condamne l’ultra-violence et la haine de ce qui est différent de soi? Non. On y trouve quelques versets lénifiants, souvent mecquois, mais il suffit de tourner quelques pages pour trouver des versets médinois (et abrogeants des premiers!) les contredisant. Et une fois sur deux sans aucune limitation de temps ni de latitude.

Mon rejet de l’islam est une simple expression de notre intolérance des crimes contre l’humanité. L’islam ne peut faire ce qu’il veut : c’est aux musulmans de la pacifier ou le quitter. Mais que l’on me demande jamais « STP, essaye de ne pas ébranler les pauvres croyants dans leur foi » ! Je ne peux PAS croire en leur innocence alors qu’ils sont tenus à appliquer à la lettre tout ce que Mahomet attend d’eux, sans quoi ils ne sont pas musulmans.

Ce n’est pas à moi de changer ma vision de l’islam c’est aux musulmans de changer l’image ultra-violente de leur religion portée par les versets médinois eux-mêmes. Quant à ceux qui sont attirés par l’islam, quel examen psycho-médical ont-ils subi pour savoir si avec l’islam ils n’ont pas trouvé un écho favorable à leurs angoisses existentielles, à leurs tempéraments agressifs, à leurs désirs de tout faire péter (pardois compréhensibles, j'ai éprouvé les mêmes en 1968, mais sans tuer personne. Il y a d'ailleurs eu un seul mort au cours des événements de Mai 1968 et c'était un accident de camion) et une justification théologique à leur perversité morale ?

La vérité est que l’islam est un désinhibiteur par excellence. Une drogue dure la pire espèce qui puisse exister qui fait lamine toute forme d’humanité chez l’être humain. Un passage à l’état de bestialité où l’homme perd à la fois conscience de soi (le « sentiment océanique » dont paraît Freud) et toute notion de morale humaine. Les barrières tombent : plus d’interdits, plus guères de tabous sexuels dès que le signal en est donné : inceste, pédophilie (non pas sporadique comme chez des chanteurs, juges, instituteurs, et jusqu'à des curés eux-mêmes, un peu plus médiatisés il est vrai, mais dont Mahomet lui-même donne l'exemple avec Aïcha dès qu'elle a NEUF ans si l'on en croit les écrits de l'islam eux-mêmes! ), zoophilie, viols collectifs et autres joyeusetés deviennent alors la norme.

Consommée à forte dose l’islamoroïne est un danger pour l’humanité entière en raison des pulsions suicidaires de ses usagers capables de se muer en bombes humaines n’importe où et n’importe quand, convaincus de pouvoir gagner l’érection éternelle promise par Allah. Déconnectés d’eux-mêmes, désocialisés, ultra-violents, uniformisés et robotisés, facilement reconnaissables à leurs colliers de barbes hirsutes, leurs robes noires et grises et leurs baskets Nike, marchant sur la ville comme des Dalton en miniature. Convaincus que grâce à ce cocktail hallucinogène (la religion n'est-elle pas faite pour essayer de gommer toute frontière entre le réel et l'imaginaire ?) à partir d’un mélange de trois plantes semblables au pavot qu’on appelle le Coran, les Hadiths et la Sira qui sont - pour tous les musulmans des plus intoxiqués aux moins intoxiqués - leurs feuilles de Kit comme pour les arabes au Yémen. Ils surestimant leur force, persuadés d'être invincibles (« Gott mit uns ! », on connaît la chanson depuis les chevaliers teutoniques), incapables de réfléchir par eux-mêmes, impulsifs et ultra-violents, ils sont comme une réplique de l'ancienne secte des haschichins

================================


Public
Fil d’actualité
Salem Benammar
5 min ·

La mécréante Licra joue à la mère-fouettarde et fait condamner indirectement Allah pour un écrit révélé par Allah lui-même, pour incitation à la haine de ses propres ouailles Allah n'a plus désormais le droit d'engueuler crument ses créatures sous peine d'être condamné pour propos racistes à l'égard de sa créature. Allah raciste avec lui-même, il faut le faire et la république l'a fait. Moi enfant d'Allah condamné par le tribunal d'inquisition de Paristan pour délit de blasphème en réalité alors qu'en tant que secrétaire particulier d'Allah et comme toutes ses ouilles je bénéfice des immunités pénales et civiles,,c'est lui qui endosse tout pour nous, Le pire des sacrilèges, un péché mortel, est qu'un mécréant ou supposé tel; s'ingère dans les affaires islamo-musulmanes. Au lieur de suivre le bon exemple de neutralité des supposées victimes d'injures de caractères racistes, désormais elles sont devenues une race,qui reste toujours à l'écart des affaires qui concernent les autres et surtout celles où les leurs se défoulent sur les chrétiens, elle s'est crue autorisée sans apporter la preuve qu'elle a été dûment mandatée par lui ou ses représentants dont je fais partie, de saisir le tribunal ci-dessus cité en vue de décapiter la pensée d'Allah en personne.
Une vraie pécheresse cette Licra. S'en prendre à un vertueux musulman et pas n'importe lequel, il va falloir qu'elle apprenne par coeur mon Saint Corampf pour une réduction du châtiment qui l'attend en enfer.
La Licra est une imposteur, elle a violé la charia. On ne ne traîne jamais en justice un esclave d'Allah pour quelque raison que ce soit. Mon Allah est "pardonneur" avec lui-même. Un principe élémentaire de son droit canonique pour se couvrir de sa propre colère et auto-châtiment.
La plaignante s'est comportée en experte de la charia, alors qu'elle n'a jamais lu la fatiha, cette immense et sublime sourate qui fait des nous autre des êtres purs et de ceux qui ne veulent pas de mon Allah et de mon Mahomet, le prophète de l'amour vache, des êtres impurs.
Je lui conseille musulmanement parlant de lire mon Corampf pour qu'elle sache comment s'y prendre la prochaine fois



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » ven. 8 avr. 2016 13:29

Salut minouche69, PetiteRayy.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » sam. 9 avr. 2016 19:59




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » dim. 10 avr. 2016 13:50




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » dim. 10 avr. 2016 16:44

Salem Benammar
2 h ·

Quand un musulman vous traite d'ignorant c'est-à-dire de l'islam ( son horizon mental ne va pas au-delà de l'islam), il ne fait que projeter sur vous sa totale méconnaissance de l'islam. Quand il affirme que l'islam est la religion,( il est à douter qu'elle le soit sinon elle n'aurait pas fait le malheur des siens et les vôtres) la plus sublime jamais donnée à l'homme, il dit la vérité mais dans le sens que vous le croyez, c'est tout le contraire de ce qu'il dit.
Chez lui, le laid est beau, le raffiné est vulgaire et kitch, l'amour est haine, la paix est violence, l'inculture est culture, la lumière est obscurité, la tolérance est intolérance, la civilisation est barbarie, le blanc est noir, la liberté est aliénation, la vie est la mort, la gratitude est ingratitude,l'égalité est inégalité, la vertu est vice, l'ordre est désordre, la vérité est mensonge, la loyauté est perfidie, l'ange est démon, le bien est mal, la créance est dette, la sincérité est hypocrisie, la modestie est vanité, l'humilité est arrogance, le dialogue est monologue, etc...
C'est pourquoi quand il soutient que Mahomet, est le seigneur de l'humanité, il l'est vraiment qui oserait mettre en doute la parole d'un menteur né.
Nul besoin de le contredire, il est lui-même la preuve vivante qu'il est l'antithèse de ses délires mythomaniaques. Un esclave qui se rêve en maître de son maître alors qu'il est marqué du fer rouge de son appartenance à un propriétaire qui a le droit de vie et de mort sur lui.
Quand on est ce qu'on prétend on ne dépend pour ses besoins les plus élémentaires des mécréants tant maudits dans ses prières. Il n'y a que les fous dans les asiles qui se rêvent en Napoléon. Et si cet affabulateur dogmatique est champion du monde toutes catégories, pourquoi a-t-il fait du terrorisme son mode d'action pour s'imposer au monde en le détruisant comme naguère ses aïeux qui avaient déferlé sur l'Egypte et l'Ifriqiya telles des nuées de sauterelles dévastant tout sur leur passage.
La seule médaille en argile qu'on doive vraiment lui décerner est celle du roi de l'imposture; qui reste le seul brevet d'invention à son actif en 1437 ans. Il est champion dans tout, sauf là où on l'attend.
Toujours absent de la compétition mondiale, sauf pour crier du haut de son minaret le pouvoir est à Allah et la servitude est aux hommes et maudire l'humanité qui n'est pas la sienne.
Jamais il ne pourra s'inscrire dans le sens du train la marche du train de l'histoire tant qu'il n'a pas ôté le carcan religieux et cesser de confondre éducation religieuse et éducation civile. .



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » lun. 11 avr. 2016 11:20




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21077
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Coran et... fanatisme

Message non lu par yacoub » lun. 11 avr. 2016 18:59

http://www.franceculture.fr//emissions/ ... -episode-1#

Au Collège de France, François Déroche poursuit son étude des premiers textes manuscrits du Coran. Après les chemins de la canonisation du texte, ce cours se penche sur la période Omeyade, lorsque les premiers manuscrits sont copiés pour être diffusés.

Fragment de l'un des plus vieux manuscrits du Coran • Crédits : Peter Nicholls - Reuters
par François Déroche, chaire "Histoire du Coran : texte et transmission",
(Collège de France).
Image




Répondre