Comment définiriez vous l'univers

Commenter et informer des dernières découvertes scientifiques - historiques ou géologiques - Critiques des théories et des scientifiques.
Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » mer. 12 sept. 2012 23:54

GrumpyBear a écrit :Rhooo, ça ne vous regarde pas, comment je définirais l'univers.

(j'y connais rien cry: )
Salut Grumpy, à ce que je vois toujours cet humour qui me fais sourire. :mrgreen:
Suffit de s'y mettre et après tout ça sera une révélation pour toi. :mrgreen:


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

GrumpyBear
Adjudant Virtuel
Adjudant Virtuel
Messages : 1113
Enregistré le : jeu. 21 juin 2012 23:56
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par GrumpyBear » jeu. 13 sept. 2012 00:02

Merki Nexus...

Disons que c'est un sujet qui ne m'as pas encore intéressée, et je dois avouer que je ne connais même pas l'ordre des planètes du système solaire...

J'ai l'impression en plus qu'il faut un certain niveau scientifique pour aborder ces thèmes, donc...


* Le doute est ma lumière *

Avatar du membre
Angelotin
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3419
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012 05:12
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par Angelotin » jeu. 13 sept. 2012 01:09

L'athée dans cette histoire est un Idiot. Il ne donne pas d'argument et n'essaye même pas de défendre ses propres convictions, on dirait une propagande bien préparé.
Le Big Crunch, miracle scientifique du Coran
http://coranmiracles.unblog.fr/2009/05/ ... ig-crunch/
Ahahahahaha, et c'est toi qui me parle de propagande! :mdr1:

Reste le plus grand physicien Stephen Hawking(avec Einstein:agnostique, il devient athée!) de tout les temps: celui qui a découvert la mécanique quantique.
La mécanique quantique est la branche de la physique qui a pour but d'étudier et de décrire les phénomènes fondamentaux à l'œuvre dans les systèmes physiques, plus particulièrement à l'échelle atomique et subatomique. C'est aussi la partie de la physique où apparaît la constante de Planck.
Les applications technologique sont nombreuses: laser, microscope avancé, processeur d'ordinateur...
Dieu a-t-il créé l'univers - Avec Stephen Hawking (réponse: non, c'est un athée!)
http://www.youtube.com/watch?v=XuY-ecbiaog
le big bang part d'un unique et même point. (le mur de plank)
http://www.youtube.com/watch?v=ax41csva ... re=related

Avant le big bang, il y a un certains nombres d’hypothèses... et pour l'instant, on ne peut pas se prononcer, mais si on se base sur la théorie Plank.
http://www.youtube.com/watch?v=dUDNKagI ... ure=relmfu

Personnellement, j'ai bien les univers parallèles. C'est la théorie des multi univers. C'est un peu long à regarder, c'est donc pas utile de vous y coller! Sauf pour les passionner d'univers parallèles.
http://www.youtube.com/watch?v=w6-fDK1U ... re=related

L'univers est né a partir un point précis par expansion pour se répandre dans toutes les directions.
Il n'y aura pas de big crunch. La masse de l'univers a dépassé le point de non retour (car trop faible!) de l’expansion à la rétraction. Pour faire simple, l’univers finira en big chill!
Notre univers dans 1 milliard d'années et plus !
http://www.youtube.com/watch?v=FMqc67prHrE

Le Big Bang(vidéo généraliste). Le début de la vidéo explique que tout part d'un point unique.
superscience big bang part 1
http://www.youtube.com/watch?v=tVfZsEzX0jo

Mais, je suis sur que les concordistes du Coran vont remettre les pendules à l'heure pour dire encore "vous voyez le Coran, l'avez prédit"!
Ils referons de la réinterprétation 2.1 avec un patch qui va avec!
:mdr1:


Ni Dieu, Ni Maitre. Athéisme naturaliste et humaniste. l'auto gestion comme forme politique. L'écologie pour nous sauver. La vie comme une romance gothique!.
"Vous n'avez pas besoin de religion pour justifier l'amour, mais c'est le meilleur outil jamais inventé pour justifier la haine."

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » jeu. 13 déc. 2012 00:43

Big Bang : une nouvelle preuve venue des quasars.
En utilisant la lumière du plus ancien quasar connu, un groupe d’astrophysiciens a pu confirmer qu'environ 700 millions d’années après le Big Bang, la matière présente autour de lui n’était pas encore enrichie en éléments plus lourds que l’hélium. C’est une preuve de plus, s’il en fallait, en faveur du modèle cosmologique standard.



http://www.youtube.com/watch?v=01Hab6NfxiI

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ut1f0Yes1NI

http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... ars_43301/


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
Lilith
Mort virtuellement
Mort virtuellement
Messages : 2691
Enregistré le : mar. 9 août 2011 19:21
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par Lilith » sam. 15 déc. 2012 18:59

c'est cool nexus, merci pour les vidéos :mrgreen:



Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1857
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Localisation : France, sud-est
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par spin » sam. 15 déc. 2012 20:45

nexus a écrit :Big Bang : une nouvelle preuve venue des quasars.
En utilisant la lumière du plus ancien quasar connu, un groupe d’astrophysiciens a pu confirmer qu'environ 700 millions d’années après le Big Bang, la matière présente autour de lui n’était pas encore enrichie en éléments plus lourds que l’hélium. C’est une preuve de plus, s’il en fallait, en faveur du modèle cosmologique standard.
Et pourtant il ne fait toujours pas l'unanimité, il y a de sinistres histoires d'astrophysiciens qui le remettent en cause, et que pour le coup on interdit de téléscopes.

Je ne connais pas assez pour juger, mais il me semble évident que si une preuve formelle quelconque venait le remettre en cause, elle serait rejetée, il y a trop d'intérêts en cause et pas de retombées pratiques. On ne change pas un "paradigme" comme ça (voir Kuhn), il faut qu'il soit complètement pourri et qu'il craque de partout.

à+


De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » mar. 18 déc. 2012 00:57

C'est vrai que la théorie du big bang ne fait pas l'unanimité chez les astrophysiciens mais on oublie trop souvent que c'est toujours une théorie et que cette théorie ne s'oppose en rien aux tenants de la théorie d'un univers infini et éternel .
Ce que nous observons pourrait n'être qu'une infime partie d'un univers qui lui pourrait être infini et éternel et qui se serait localement contracté avant de rebondir selon le scénario standard du Big Bang, c'est vers cette hypothèse que certains dans la communauté astronomique penchent sans que que cela ne soit une hérésie scientifique si tantôt il y en n'a une.
D'ailleurs actuellement on pense que notre univers aurait une taille d'environ 100 milliards d'AL. pour un âge de 13.7 Milliards D'AL l'expansion ayant fait son oeuvre depuis tout ce temps.


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » jeu. 27 déc. 2012 23:49

Le bilan des analyses de toutes les observations du rayonnement fossile faites au fil des années par WMap vient d’être publié sur arxiv. Toujours favorable à un univers à la géométrie plate dominé par une constante cosmologique, ce bilan renforce la théorie de l’inflation cosmique proposée la première fois par le cosmologiste russe Alexei Starobinsky.

Il a fallu attendre 1965 pour que l’on détecte par hasard le rayonnement fossile, les photons les plus vieux de l’univers observable, datant d’une époque où celui-ci n’avait pas encore formé d’étoiles. Cette découverte fut considérée comme la première preuve convaincante en faveur de la théorie du Big Bang, et cela ne s’est jamais démenti jusqu’à nos jours.

Bien au contraire, l’existence de cette lumière fossile, entrevue par Lemaître et Gamow mais véritablement théorisée par Ralph Alpher et son collègue Robert Herman, s’est révélée une extraordinaire fenêtre sur l’histoire primitive, la structure et le contenu du cosmos observable grâce aux observations de Cobe et WMap.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bjn3i8FrZO4

Le site Du Big Bang au Vivant (http://www.dubigbangauvivant.com ) est un projet multiplateforme francophone sur la cosmologie contemporaine. Hubert Reeves, Jean-Pierre Luminet et d'autres chercheurs y répondent à des questions à l'aide de vidéos. Voici un extrait parlant du rayonnement fossile. © Groupe ECP, YouTube
Les observations de WMap en particulier permettent de tester plusieurs prédictions de la théorie du Big Bang et de les confronter à d’autres mesures, comme celles venant des supernovae ou de la composition chimique des galaxies.

WMap et les paramètres cosmologiques

De la mesure des fluctuations de température et de polarisation du rayonnement fossile sur la voûte céleste, on peut déduire par exemple l’âge de l’univers, sa courbure spatiale, quand les premières étoiles se sont allumées et son contenu en matière et en énergie. Ces fluctuations de températures sont infimes mais on peut les faire apparaître sur des cartes comme celle que viennent finalement de publier les membres de la mission WMap, couronnant neuf années d’observations.

Image

La dernière carte du rayonnement fossile dressée grâce aux observations de WMap. Les zones en bleu sont plus froides que les zones en rouge. La résolution de l’image est meilleure que pour la précédente carte établie par WMap. Les fluctuations de température y sont presque invariantes d'échelle et gaussiennes à la précision des mesures. © Nasa, WMap Science Team
Dans l’un des articles déposés sur arxiv, on peut prendre connaissance des dernières estimations des paramètres cosmologiques obtenues à partir des observations de WMap (et parfois en les combinant avec d'autres) portant, par exemple, sur les oscillations acoustiques des baryons (BAO pour baryon acoustic oscillations en anglais).

Ainsi, l’âge de l’univers observable a été mesuré à 1 % près et il est estimé à 13,77 milliards d’années. Alors que la matière noire était dominante au début de l’expansion de notre univers, elle ne constitue plus de nos jours que 24 % de la densité du cosmos, évincée par l’énergie noire avec ses 71,4 %. Il ne reste plus à la matière baryonique normale qu’une part congrue de 4,6 %, dont la moitié environ reste à découvrir.

Image

La nouvelle composition de l'univers observable selon WMap 9 en 2012. L'énergie noire est toujours bien présente. © Nasa, WMap Science Team
En utilisant les dernières observations de WMap, éventuellement jointes avec d’autres (BAO, supernovae), il est toujours possible d’ajuster les paramètres d’un modèle cosmologique standard contenant de la matière noire et de l’énergie noire de telle sorte que sa courbure soit positive, comme dans le cas du modèle fini proposé par Jean-Pierre Luminet et ses collègues, et avec une énergie noire variant lentement dans le temps. Mais il faut bien dire qu’en l’état, la géométrie de l'univers observable apparaît très proche de celle d'Euclide. Enfin, l’énergie noire ne semble pas se comporter autrement que comme une véritable constante cosmologique.

WMap et l'inflation

Un univers plat, c’est justement l’une des prédictions faites à partir de la théorie de l’inflation cosmique développée depuis le début des années 1980 par différents chercheurs. Cette théorie prévoit que peu de temps après le temps de Planck (donc après l’ère dominée par la gravitation quantique), le cosmos a subi une phase d’expansion extraordinairement forte et rapide, de sorte que la partie observable aujourd’hui n’en constitue qu’une fraction peut-être ridiculement petite.

La théorie de l’inflation fait d’autres prédictions en ce qui concerne l’univers, notamment au niveau des spectres des fluctuations de température et de polarisation du rayonnement fossile. Elle les relie à des fluctuations de densité et du champ de gravitation sous formes d’ondes gravitationnelles dans l’univers très primitif.

Image

La nouvelle chronologie de l'univers observable selon WMap 9. Le rayonnement fossile a été émis 375.000 après le Big Bang. Le cosmos est âgé de 13,77 milliards d'années, et les premières étoiles se sont allumées environ 400 millions d'années après le temps zéro. Ce sont des fluctuations quantiques, agrandies par l'inflation, qui seraient à l'origine des galaxies. © Nasa, WMap Science Team
Il existe actuellement un très grand nombre de théories de l’inflation. Mais elles partagent des prédictions génériques en commun sur les fluctuations du rayonnement fossile. Toutefois, des différences permettent parfois de départager ces théories (voire par exemple l'excellent article d'introduction de William H. Kinney sur la théorie de l'inflation). Certaines des prédictions génériques ont été vérifiées par Cobe et surtout les précédentes mesures de WMap. Stephen Hawking considère d’ailleurs que ces tests de la théorie de l’inflation sont les développements de la physique les plus importants depuis presque 50 ans.

WMap 9, comme on l’appelle, continue d’enfoncer le clou en faveur de la théorie de l’inflation, mais une véritable preuve n’a pas encore été apportée. Il s’agirait de la détection de ce qu’on appelle les modes B des ondes gravitationnelles. Seule une phase inflationnaire peut les produire. On en saura peut-être plus dans quelques mois avec la publication des résultats de Planck.


Le physicien théoricien et cosmologiste russe Alexei Starobinsky. Il a étudié la théorie quantique des champs en espace-temps courbes, les trous noirs primordiaux, le rayonnement fossile et l'énergie noire. © Institute for Theoretical Physics, RAS
En attendant, les membres de WMap soulignent que les dernières analyses faites avec le rayonnement fossile sont parfaitement compatibles avec des prédictions déduites de la toute première théorie de l’inflation, celle d’Alexei Starobinsky, un cosmologiste russe.

Alexei Starobinsky s’est d’abord fait un nom au début des années 1970 en travaillant sur la production quantique de particules en cosmologie avec son directeur de thèse, le grand Yakov Zel'dovich. C’est d’ailleurs vers eux que Stephen Hawking s’est tourné pour apprendre les bases de la théorie quantique des champs en espace-temps courbes, bases qui lui ont permis de découvrir le rayonnement des trous noirs.

Un univers sans singularité avant le temps de Planck ?

L’article intitulé A new type of isotropic cosmological models without singularity qu’il va ensuite publier au début de l’année 1980 considérait l’effet sur la géométrie de l’espace-temps de ce que l’on appelle les corrections radiatives en théorie quantique des champs. Elles conduisent à ajouter des termes aux équations d’Einstein.

Une solution de ces nouvelles équations, décrivant des phases quantiques très primitives de l’univers, peut alors être obtenue. Comme l’a montré Starobinsky, elle permet de remonter à un temps zéro de l’histoire de l’univers observable sans qu’une singularité de l’espace-temps, rendant impossible la compréhension du début de cet univers, ne soit présente. Une des conséquences du modèle de Starobinsky était justement une phase inflationnaire pour l’expansion de l’espace-temps.

La même année, Alan Guth publiait également une théorie de l’inflation, mais dans le but de montrer qu’elle permettait de résoudre divers autres problèmes rencontrés en cosmologie, notamment avec les monopôles magnétiques des théories de grande unification (GUT).

On s’accorde pour dire que c’est à Starobinsky que l’on doit la première théorie de l’inflation, même si celle de Guth est la plus connue. C’est l’une des plus simples, et il est remarquable que l’on puisse la relier aux modifications de la théorie de la relativité générale connues sous le nom de théories f(R). Elles ont été proposées pour rendre compte de l’accélération de l’expansion de l’univers sous l’effet de l’énergie noire.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... map_43600/


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » dim. 24 févr. 2013 20:42

Matière noire cela se précise ?

Matière noire : va-t-on annoncer sa découverte avec le détecteur AMS ?

Lors d’un récent colloque de l’AAAS, le prix Nobel de physique Samuel Ting a annoncé la prochaine publication des premiers résultats récoltés après 18 mois d’étude du flux de rayons cosmiques par le détecteur AMS, à bord de l’ISS. Dans quelques semaines, on saura peut-être s’il existe effectivement des particules de matière noire en train de se désintégrer dans la Voie lactée.
L’annonce de la découverte d’un disque de galaxies naines autour d’Andromède a permis aux partisans de la théorie Mond de marquer un point de plus dans le match qui les oppose aux défenseurs de la matière noire. Le LHC n’a toujours pas permis de détecter les particules de matière noire en les créant en laboratoire, alors que beaucoup s’attendaient à ce que des détecteurs comme Atlas et CMS nous montrent que le neutralino existe bel et bien. C’est donc avec une certaine excitation que l’on attend la publication des résultats de la chasse aux particules de matière noire conduite à l’aide de l’Alpha Magnetic Spectrometer (AMS-02) à bord de l’ISS.

La tension vient de monter d’un cran à la suite des récentes déclarations d’un des principaux chercheurs à l’origine de la construction de ce détecteur de rayons cosmiques, le prix Nobel de physique Samuel Ting.



Le détecteur AMS-02, de sa conception à sa mise en place sur l'ISS. Les résultats de sa chasse aux particules de matière noire sont très attendus. © http://www.widlab.com, Studio Famiglietti, Viméo, 2012
Un excès d'antimatière, indice d'existence de la matière noire ?

Le codécouvreur du quark charmé avec Burton Richter a en effet annoncé lors du colloque de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) qu’un article serait publié dans quelques semaines. Mais surtout, il laissé entendre qu’il allait porter sur les variations en fonction de l’énergie du rapport du flux de positrons sur celui d’électrons dans les rayons cosmiques. Or, on sait qu'une augmentation de ce rapport suivie d'une brusque chute peut être interprétée comme la preuve de l’existence de la matière noire.

En effet, certaines théories des particules élémentaires, notamment celles construites à partir de la supersymétrie, prédisent que les particules de matière noire peuvent s’annihiler ou se désintégrer en produisant un excès d’antimatière dans les rayons cosmiques dans un intervalle d’énergie particulier. Des signes d’un tel excès avaient déjà été trouvés avec le satellite Fermi. Mais l’on pouvait toujours jusqu'à présent l’interpréter en faisant intervenir une source d’antimatière proche du Système solaire dans la Voie lactée, comme un pulsar.

Image


Une vue d'AMS-02 (devant les panneaux solaires, en haut) juste après son installation sur l'ISS. Il chasse la matière noire depuis 18 mois et devrait le faire pendant des années. © Nasa
Des milliards de particules cosmiques détectées

Ce que l’on sait de certain, c’est qu’AMS fonctionne parfaitement bien et qu’en 18 mois, il a enregistré 25 milliards d’événements, dont huit milliards d’électrons et positrons. Quand l’article sera publié, peut-être directement sur arxiv, il devrait porter sur les flux de rayons cosmiques à des énergies comprises entre 0,5 et 350 GeV (la masse d’un proton est d’environ 1 GeV).

Samuel Ting a fait durer le suspens avec cette déclaration : « nous avons attendu 18 ans pour écrire cet article, et nous sommes en train de faire la vérification finale. J'imagine que dans deux ou trois semaines, nous devrions être en mesure de faire une annonce ». Il a en outre ajouté : « nous avons six groupes pour analyser les mêmes résultats. Les physiciens, comme vous le savez, ont leurs propres interprétations, et nous sommes en train de nous assurer que chacun de ces groupes est d'accord avec l'autre, et cela est presque le cas aujourd'hui ».

http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... ams_44803/


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » lun. 11 mars 2013 23:01

Etoile plus âgée que l'univers observable voila qui laisse la communauté astronomique perplexe explications ci dessous.

L’étoile HD 140283, qui fonce à travers le disque de la Voie lactée, semblait âgée de 16 milliards d’années après une première estimation en 2000. Les dernières mesures réalisées avec Hubble ramènent cet âge à 14,5 milliards d’années. En raison des incertitudes qui subsistent, cette étoile pourrait donc bien être plus jeune que l’univers déduit des observations du rayonnement fossile.

Voilà que l’on reparle de l’étoile HD 140283, connue des astronomes depuis plus d’un siècle en raison de la rapidité de son mouvement dans la Voie lactée. Elle se déplace tellement vite sur la voûte céleste qu’en 1.500 ans, elle parcoure la taille angulaire de la Lune. Située à seulement 190,1 années-lumière de la Terre dans la constellation de la Balance, elle est sur le point de se transformer en géante rouge.

Les astrophysiciens et les cosmologistes sont perplexes, car les déterminations de sa distance obtenues par la méthode de la parallaxe semblent entrer potentiellement en conflit avec l’âge de l’univers observable déterminé, par exemple, à partir des observations du rayonnement fossile par WMap. En effet, connaissant sa distance, on peut déduire sa luminosité intrinsèque de sa magnitude apparente, qui diminue bien sûr quand augmente sa distance par rapport à l'observateur.


L'étoile HD 140283 est indiquée en rouge en haut à gauche de cette image montrant la constellation de la Balance (Libra). Elle est probablement née tout au plus quelques centaines de millions d'années après le Big Bang. © A. Fujii, Z. Levay
L’âge d'HD 140283 déduit de la théorie de l'évolution stellaire
Image
En joignant cette information à la connaissance de la température de sa surface et de la composition de son atmosphère, on peut en déduire son âge en injectant ces données dans les modèles de structures et d’évolution des étoiles.

Voilà déjà un certain temps que l’on savait qu’HD 140283 était très âgée, au moins 13,2 milliards d’années pour un cosmos observable dont l’âge est, lui, estimé à 13,77 milliards d’années. Fonçant à toute vitesse à travers le disque de la Voie lactée sur une orbite qui lui fait passer l’essentiel de son temps dans le halo de notre Galaxie, HD 140283 faisait probablement partie d’une galaxie naine capturée, mise en pièces et dévorée par la Voie lactée il y a au moins 12 milliards d’années.

Une mesure précise de parallaxe difficile

Les dernières mesures de sa distance réalisées par la méthode de la parallaxe avec Hubble continuent à lui donner un âge potentiellement supérieur à celui de l’univers observable. La mesure astrométrique confirme celle qui avait été faite avec Hipparcos, mais avec une incertitude réduite.

Toutefois, en tenant du compte du fait que l’étoile n’est pas constituée que d’hélium et d’hydrogène, mais aussi d’oxygène, on peut aboutir à des âges moins élevés que celui de l’univers observable. La présence de cet élément modifie en effet la vitesse à laquelle une étoile consomme son carburant nucléaire. Comme il est expliqué dans un article déposé sur arxiv, en tenant aussi compte d’un affinement des modèles de structure stellaire, on peut aboutir à l’estimation suivante pour l’âge d’HD 140283 : 14,46 ± 0,8 milliards d'années, à comparer avec celle de WMap pour l’âge de l’univers observable (13,77 ± 0,06 milliards d'années)

Faudra-t-il changer la loi de la gravitation ?

Le futur télescope spatial Gaia fournira des mesures astrométriques de distances encore plus précises. Et d’ici là, celles de l'abondance de l’oxygène dans HD 140283 auront progressé. Il est bien possible qu’on écarte alors tout conflit avec l’âge du cosmos observable, et que l’hypothèse d’un réel désaccord rejoigne celle de l’existence des neutrinos transluminiques.

D’un autre côté, comme on le faisait remarquer dans un précédent article, une version relativiste de Mond, si elle venait à être découverte et qu’elle se révélait pertinente pour la théorie de la gravitation, pourrait conduire à une légère augmentation de l’âge de notre univers. Ce qui est sûr, c’est que HD 140283 est bien actuellement la plus vieille étoile connue.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... ble_45109/


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » jeu. 21 mars 2013 19:55

Du nouveau sur l'univers son age passe de 13.70 Ml 'années a 13.82 Ml d'années ainsi que sur les quantités d’énergie noire et matière noire et un possible renforcement de la théorie de l'inflation.



Planck montre un nouveau visage de l'univers


Un univers plus âgé avec davantage de matière noire et moins d’énergie noire : voilà une partie des nouveaux résultats découverts grâce à Planck. Il apparaît aussi que certains aspects de notre univers sont presque parfaitement conformes aux prédictions du modèle cosmologique standard complété par la théorie de l’inflation. Mais de curieuses anomalies pourraient pointer vers une nouvelle physique...

Comme Futura-Sciences l’annonçait hier, une conférence de presse s’est tenue ce matin à Paris au quartier général de l’Esa. Elle portait sur les premiers résultats du satellite Planck en ce qui concerne leurs implications pour la cosmologie, déduites de l’étude du rayonnement fossile. Le directeur général de l’Esa, Jean-Jacques Dordain, après avoir salué la performance technologique représentée par le succès de la mission Planck, a laissé le cosmologiste George Efstathiou s’exprimer.

Le chercheur a exposé le contenu scientifique des découvertes en cosmologie déjà faites avec Planck, alors que toutes les données collectées par le satellite n’ont pas encore été complètement analysées.
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ztyj9IzaoXg
Un univers plus vieux et moins riche en énergie noire

Directeur du Kavli Institute for Cosmology à Cambridge (Royaume-Uni), George Efstathiou avait déjà considéré avec des collègues un modèle cosmologique avec des proportions de matière noire et d’énergie noire au début des années 1990. Elles étaient très similaires à celles que l’on a mesurées depuis la découverte de l’expansion accélérée de l’univers observable en 1998, des années plus tard.

Les nouveaux résultats à propos de ces proportions ne sont pas très différents de ceux déjà obtenus avec WMap et d’autres instruments d’observation, comme le révèle le chercheur avec une nouvelle carte des fluctuations de température du rayonnement fossile. Mais on constate que la matière noire est un peu plus abondante qu’on le pensait, avec une contribution de 26,8 % à la densité du cosmos. L’énergie noire, toujours dominante, ne représente plus maintenant que 68,3 % de cette densité.

En revanche, l’univers observable est un peu plus vieux qu’on le pensait. Son âge estimé est maintenant d’environ 13,82 milliards d’années. C’est une bonne nouvelle, étant donné la détermination de l’âge probable de certaines étoiles comme HD 140283.
Image
Voici la nouvelle carte des fluctuations de température du rayonnement fossile sur l'ensemble de la voûte céleste. Le pôle nord céleste est en haut et le pôle sud en bas. Elle a été réalisée par la collaboration Planck à partir des données recueillies par les instruments HFI et LFI du satellite. L’écart par rapport à la température moyenne de -270,425 °C, mesurée par le satellite Cobe en 1992, va de -486 (en bleu foncé) à +538 millionièmes de degré Celsius (en rouge). © Esa, collaboration Planck
Des observations presque conformes à la théorie de l'inflation

Le saut de résolution de la photographie de la plus vieille lumière du cosmos et la mesure précise des infimes fluctuations de températures qu’elle exhibe sur la voûte céleste ont aussi permis aux cosmologistes de dresser une nouvelle courbe de puissance pour le rayonnement fossile. Montrant en quelque sorte l'importance des fluctuations de température en fonction de la résolution en échelle angulaire, cette courbe est une carte d’identité de l’univers.

On peut la comparer à celles déduites de divers modèles cosmologiques construits avec des variantes de la théorie de l’inflation. Il apparaît maintenant qu’aux courtes et très courtes échelles angulaires, l’accord est presque parfait avec ce que prédit le modèle cosmologique de concordance standard, complété par la théorie de l’inflation dans ses formulations les plus simples.

Du coup, on pourrait croire que la théorie de l’inflation s’en trouve démontrée, ou pour le moins très renforcée. Mais George Efstathiou incite à la prudence. Au niveau des fluctuations aux grandes échelles angulaires, des anomalies très curieuses apparaissent dans la courbe de puissance du rayonnement fossile. Elles ne semblent pas pouvoir être expliquées simplement par la théorie de l’inflation. Il pourrait s’agir de manifestations d’une nouvelle physique, voire de traces laissées par un « pré-Big Bang » dans le cadre, par exemple, des théories du multivers.
Image

Une représentation de la fameuse courbe du spectre de puissance angulaire du rayonnement fossile, déduite du modèle cosmologique standard complété par la théorie de l'inflation. C'est en quelque sorte une courbe de puissance moyenne du rayonnement (en ordonnée) donnant l'importance des fluctuations de températures en fonction de la résolution en échelle angulaire (en abscisse). La taille et la position des oscillations dépendent du contenu, de l'âge, de la taille de l'univers, et de bien d'autres paramètres cosmologiques encore. Les points et les barres rouges représentent les mesures de Planck avec des barres d'erreur. L'accord avec les prédictions aux petites échelles angulaires est spectaculaire. © Esa
Bientôt une preuve de la théorie de l'inflation ?

Il existe un test très convaincant, pour autant qu’on le sache, de la théorie de l’inflation. Il s’agirait de la détection des modes B. Il s’agit des traces d’infimes fluctuations quantiques primordiales des ondes gravitationnelles, au tout début de l’histoire du cosmos observable, qui pourraient avoir été considérablement agrandies pendant la phase d’inflation.

Or, comme le signale Jean-Loup Puget, l’un des principaux responsables de la collaboration Planck, les informations concernant ces modes B n’ont pas encore pu être proprement exploitées. Des analyses sont en cours, et si ces modes sont présents avec un signal suffisamment clair dans les données de Planck, on devrait le savoir probablement d’ici la fin de l’année.

Toutes les données collectées par Planck n’ont pas encore été examinées. Qui plus est, comme pour WMap, leur exploitation pourrait bien durer une décennie, et probablement plus. Nous ne sommes donc qu’au début des révélations qu’apportera Planck sur l’histoire et la structure de notre univers. Futura-Science examinera de plus près le contenu des informations déjà disponibles avec les données de Planck dans un prochain article, avec notamment des commentaires d'Aurélien Barrau et Jean-Pierre Luminet. En attendant, vous pouvez aller sur la page Facebook du site français de la mission Planck, ainsi que sur ce site lui-même, pour en apprendre plus sur l’univers à l'ère de Planck.


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par Krinou » jeu. 21 mars 2013 20:20

Tu comprends vraiment tout ce que tu postes Nexus ou c'est pour faire ton intéressant ? :mrgreen:

Image


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Avatar du membre
nexus
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5387
Enregistré le : dim. 4 sept. 2011 23:34
Localisation : france
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par nexus » jeu. 21 mars 2013 20:24

En principe oui car c'est quand même un peu ma 2ème occupation ,mais dis moi ton commentaire ne serait'il pas pas pour faire ton intéressante?. :mrgreen:


L'islam n'est pas la révélation de dieu a l'homme mais celle de l'homme sur dieu.
La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification
L'athéisme est une négation de Dieu, et par cette négation, il pose l'existence de l'homme.

Krinou
Maréchal d'islamla virtuel
Maréchal d'islamla virtuel
Messages : 9715
Enregistré le : mer. 28 déc. 2011 23:18
Localisation : Loin de BAC et de sa bouche d'égout
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par Krinou » jeu. 21 mars 2013 20:30

Arff ! Mince ! tu m'as percée à jour. :ghee:
C'est vrai, il y a un peu ça, mais c'est surtout que j'y comprends à tes histoires de matière noire ... et ça m'énerve. :langue:


LES RAISONS DE MON DÉPART DÉFINITIF D'iSLAMLA :

Avant de vous forger une opinion défavorable sur ma personne, suite aux propos malveillants d'un membre mal intentionné, merci de bien vouloir prendre le temps de lire, même partiellement, le topic dont vous trouverez le lien ci-dessous :

cette-fois-vous-dis-vraiment-adieu-peux ... t8188.html

Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5882
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Comment définiriez vous l'univers

Message non lu par Maried » jeu. 21 mars 2013 21:05



"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Répondre