A MORT L'IRAK (roman)

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.
lecteur
Recrue pour la Paix
Recrue pour la Paix
Messages : 2
Enregistré le : lun. 2 juil. 2007 08:00
Contact :
Status : Hors ligne

A MORT L'IRAK (roman)

Message non lu par lecteur » mar. 3 juil. 2007 08:32

Bonjour à tous,

A ce jour c'est le seul roman publié sur l'invasion de l'Irak.


Percutant, troublant et déconseillé au public sensible :

Une critique : http://www.oulala.net/Portail/article.p ... ticle=2845

Un entretient avec l'auteur : http://elkalam.com/dossiers/dossiers.ph ... +mort+irak

Pour le commander c'est juste là : http://www.la-breche.com/catalog/produc ... fn7vm0j812



vanityFair
Sergent Virtuel
Sergent Virtuel
Messages : 545
Enregistré le : sam. 7 oct. 2006 08:00
Status : Hors ligne

Message non lu par vanityFair » mar. 3 juil. 2007 14:22

Moi, ces irakeries d'Irak uni et tout ce patatra... c'est des consenquences, pas des causes, la question est la suivante: pourquoi on oblige tout ces gens qui peuvent pas se blairer à vivre sous une même autorité?



Avatar du membre
Georges
Général de brigade Virtuel
Général de brigade Virtuel
Messages : 6877
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: A MORT L'IRAK (roman)

Message non lu par Georges » ven. 13 sept. 2019 14:20

Irak : l'US Air Force a rayé une île de la carte

île de Qanus, sur le Tigre en Irak, a été massivement frappée par larmée de lair américaine début septembre 2019.

VIDÉO. L'armée américaine a largué 36 tonnes de bombes sur une île du Tigre qu'elle jugeait « infestée » de combattants de l'État islamique.

Les images sont saisissantes. Prises depuis un aéronef américain, probablement un drone, elles montrent l'île de Qanus, sur le fleuve Tigre, dans le nord de l'Irak. En quelques secondes, des dizaines d'explosions tapissent cette langue de terre de quelques kilomètres carrés couverts de végétation, et des panaches de fumée s'élèvent partout. Nous sommes le 10 septembre 2019, et des avions de l'US Air Force viennent de larguer 36 tonnes de bombes GBU-31 (une tonne par munition) guidées par GPS. Le quadrillage semble parfait, les combattants du groupe État islamique n'ont probablement eu aucune chance s'ils étaient présents.

« Voici ce qui arrive quand nos F-15 et F-35 larguent 36 tonnes de bombes sur une île infestée par Daech », a écrit, en anglais et en arabe, le porte-parole de l'opération Inherent Resolve (l'opération américaine en Irak et en Syrie) dans un tweet accompagné d'un pictogramme d'avion de tourisme totalement inapproprié. L'opération a été menée par des avions de chasse de l'US Air Force (de vénérables F-15E accompagnés de F-35A furtifs flambant neufs) et non pas par des bombardiers B-52H, pourtant experts du tapis de bombe et déployés dans la région.

Pas encore de bilan

L'objectif était, officiellement, de réduire à néant un centre de transit pour les combattants de l'EI. « Nous empêchons l'EI de se cacher sur l'île de Qanus », a déclaré le général Eric T Hill, commandant des opérations spéciales de l'opération Inherent Resolve. « Nous créons les conditions nécessaires pour que nos partenaires puissent continuer d'apporter de la stabilité à la région », a-t-il poursuivi, évoquant le travail au sol de l'armée irakienne.

Mais au-delà de l'objectif tactique, l'opération de communication avec notamment la large (...)

Lire la suite sur LePoint.fr



Répondre