Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset 2:124)?

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
sami
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 71
Enregistré le : mer. 9 août 2006 08:00
Status : Hors ligne

Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset 2:124)?

Message non lu par sami » jeu. 13 déc. 2007 17:13



Je donne ici ma propre traduction du verset 2:124

[...] lorsque ton Seigneur testa Abraham par des paroles, et qu'il les accomplit. Il dit: "Je ferai de toi un guide pour les humains". [Abraham] dit: "Et qui [d'autre] parmi ma descendance?" [Dieu] dit: "Les oppresseurs n'auront pas mon engagement".

وَإِذِ ابْتَلَى إِبْرَاهِيمَ رَبُّهُ بِكَلِمَاتٍ فَأَتَمَّهُنَّ قَالَ إِنِّي جَاعِلُكَ لِلنَّاسِ إِمَامًا قَالَ وَمِنْ ذُرِّيَّتِي قَالَ لَا يَنَالُ عَهْدِي الظَّالِمِينَ

Les commentateurs et les traducteurs traduisent le terme arabe imam par guide.

Dans Genèse 17:4-5, Dieu promet à Abraham d'être père de nombreuses nations (ab hamon govim). Si nous suivons la Bible, il faudrait traduire ce terme par nombreuses nations (امما) au lieu de guide (اماما).

Qu'en pensez-vous?

Sami Aldeeb
www.sami-aldeeb.com



ztawil1
Recrue pour la Paix
Recrue pour la Paix
Messages : 8
Enregistré le : sam. 8 déc. 2007 08:00
Status : Hors ligne

Re : Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset 2:1

Message non lu par ztawil1 » jeu. 13 déc. 2007 17:40

Pour les croyants, l'interprétation dépendra bien sûre de l'appartenance selon qu'on soit juif(origine) chrétien(cautionneur) ou musulman(self attribution). Pour les historiens, et les sociologues, Habraham n'est q'un personnage légendaire, voir mythologique, dont l'origine est certainement l'orient antiques. Qu'il soit Père ou Guide? Ce sont les religions se proclamant d'Habraham qui peuvent intérpréter sa position. Patriarche pour les juifs et les chrétiens. Prophète, Imam ou guide pour les musulmans! Pour les non croyants que nous sommes , il reste un personnage légendaire dénudé de toute valeur historique. De ce point de vue, il est temps en ce début du 21 siècle de cesser de prendre ces légendes pour de la réalité historique, encore moins quand il s'agit des questions qui touchent la vie de tous les jours. Rationalisons notre vue sur le monde!



sami
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 71
Enregistré le : mer. 9 août 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Re : Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset

Message non lu par sami » jeu. 13 déc. 2007 19:07

ztawil1 a écrit :Pour les croyants, l'interprétation dépendra bien sûre de l'appartenance selon qu'on soit juif(origine) chrétien(cautionneur) ou musulman(self attribution). Pour les historiens, et les sociologues, Habraham n'est q'un personnage légendaire, voir mythologique, dont l'origine est certainement l'orient antiques. Qu'il soit Père ou Guide? Ce sont les religions se proclamant d'Habraham qui peuvent intérpréter sa position. Patriarche pour les juifs et les chrétiens. Prophète, Imam ou guide pour les musulmans! Pour les non croyants que nous sommes , il reste un personnage légendaire dénudé de toute valeur historique. De ce point de vue, il est temps en ce début du 21 siècle de cesser de prendre ces légendes pour de la réalité historique, encore moins quand il s'agit des questions qui touchent la vie de tous les jours. Rationalisons notre vue sur le monde!

C'est un problème de compréhension du texte coranique qui, originairement, était écrit dans une orthographe rudementaire.

Un guide n'est pas un père de nombreuses nations. On peut être guide de deux personnes, et ne pas avoir une progéniture nombreuse.

Le but de mon exercice est d'établir la vraie transcription du Coran et ensuite voir quel sens lui donner. Il me semble que la référence à la Bible pourrait parfois résoudre certains problèmes coraniques.

Il me semble que l'étude du Coran nécessite une connaissance des langues sémitiques anciennes, notamment de l'hébreu et du syriaque, ainsi qu'une connaissance approfndie des écrits juifs et chrétiens disponibles dans ces deux langues avant Mahomet. Mais ceci ne peut être que le travail d'une équipe passionnée.


Ce n'est d'ailleurs pas sans raison que certains auteurs musulmans classiques ont abordé la question des langues dans le Coran.

Et il me semble qu'une équipe qui travaille sur le Coran doit partir non pas de dogmes (Le Coran vient de Dieu, etc...) mais de données matérielles (pour ne pas dire matérialistes). Tout dogme ne fait que fausser la recherche.

Personnellement je reste convaincu qu'il n'existe aucun livre révélé, à moins de comprendre la révélation dans le sens d'une parole de l'homme sur Dieu (et non pas une parole de Dieu à l'homme).



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21843
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset 2:124)?

Message non lu par yacoub » sam. 26 août 2017 17:09

sami a écrit :
jeu. 13 déc. 2007 17:13


Je donne ici ma propre traduction du verset 2:124

[...] lorsque ton Seigneur testa Abraham par des paroles, et qu'il les accomplit. Il dit: "Je ferai de toi un guide pour les humains". [Abraham] dit: "Et qui [d'autre] parmi ma descendance?" [Dieu] dit: "Les oppresseurs n'auront pas mon engagement".

وَإِذِ ابْتَلَى إِبْرَاهِيمَ رَبُّهُ بِكَلِمَاتٍ فَأَتَمَّهُنَّ قَالَ إِنِّي جَاعِلُكَ لِلنَّاسِ إِمَامًا قَالَ وَمِنْ ذُرِّيَّتِي قَالَ لَا يَنَالُ عَهْدِي الظَّالِمِينَ

Les commentateurs et les traducteurs traduisent le terme arabe imam par guide.

Dans Genèse 17:4-5, Dieu promet à Abraham d'être père de nombreuses nations (ab hamon govim). Si nous suivons la Bible, il faudrait traduire ce terme par nombreuses nations (امما) au lieu de guide (اماما).

Qu'en pensez-vous?

Sami Aldeeb
www.sami-aldeeb.com
Abraham un mythe persistant

Je ne trouve aucun intérêt à lire la Bible. Je ne suis plus croyante depuis que je sais que beaucoup de récits écrits dans la Bible sont faux. Par exemple, dans le livre de la Genèse, il est écrit : Abram vivait alors en Chaldée. Le Seigneur lui dit : « Pars de ton pays, laisse ta famille et la maison de ton père, va dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation… » (Genèse 12, 1).Mais la plupart des historiens peuvent prouver qu’Abraham n’a sûrement jamais existé. Ils ne trouvent aucune trace de cet homme ni de ses déplacements en dehors du récit biblique ou de celui - un peu différent - du Coran. Certains pensent que, peut-être, on a donné le nom d’Abraham à une tribu de nomades dont la trace se perd aux confins de l’histoire. D’autres disent que ce récit ne repose sur rien. Ce seraient les croyants qui l’auraient inventé pour se forger une identité solide en prétendant qu’elle remonte au tout début de l’humanité : après coup, ils se seraient inventé un père pour se distinguer des autres familles mais ce père n’a jamais existé. En tout cas, presque tous les historiens s’accordent pour dire que – de leur point de vue – ce que dit la Bible sur Abraham n’a pas de réalité dans les faits. Comment croire alors qu’on sait aujourd’hui que ce qui est écrit dans la Bible est faux ?



Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7024
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Gender :
Status : Hors ligne

Re: Abraham guide ou père de nombreuses nations (verset 2:124)?

Message non lu par Georges » dim. 10 nov. 2019 06:03

De la postérité d’Isaac, naîtra le christianisme, quand de la postérité d’Ismaël naîtra l’Islamisme.
L'enseignement de l'Islam sur Jésus, passé au crible·Lundi 4 novembre 2019·20 minutes
Mais quelle est la différence qui existe entre le christianisme et l’Islamisme ?
L’un est un courant de pensée divine (le christianisme) et l’autre est un courant de pensée humaine (l’Islamisme).
Sachant qu’un courant de pensée c’est une idéologie, la mise en oeuvre d’une idée qui sort de la pensée, le christianisme est sorti de la pensée de Dieu quand l’Islamisme est sorti de la pensée humaine.
Ce qui veut dire que le christianisme qui est sorti de la pensée divine, est une oeuvre divine quand l’Islamisme qui est sorti de la pensée humaine est une oeuvre humaine.
Ces 2 courants de pensées qui ne sont pas issu de la même source d’inspiration, car le christianisme a pour source Dieu et sa pensée; quand l’islamisme il a pour source, le et les Princes de ce monde et la pensée humaine, tous deux poursuivant le même objectif : “régner sur les hommes”.
L’un étant “une bénédiction pour l’homme (le christianisme) et l’autre étant “une malédiction pour l’homme” (l’Islamisme)
L’un conduisant au Paradis de Dieu et l’autre détournant du Paradis de Dieu.
J’entens déjà les musulmans me dire que je mens, que l’Islamisme, comme l’Islam, sont aussi un chemin qui conduit au Paradis. Certes, c’est effectivement ce qu’enseigne l’islamisme et l’islam, à la différence que le christianisme conduit au Paradis qui est sorti de la pensée de Dieu quand l’Islam conduit à un Paradis sorti de la pensée de l’homme, sorti de l’imagination de l’homme.
Voici ce que dit Allah du Paradis dans le Coran :
« Ô mon peuple ! Cette vie d’ici-bas n’est que jouissance éphémère alors qu’en vérité l’Autre-monde est le Séjour de la permanence. », S40.V39.
Ce qu’Allah dit, c’est que la vie de l’homme sur terre, c’est “une jouissance éphémère, c’est à dire “qui ne dure pas”, qui est “de courte durée”, contrairement à la vie dans le Paradis, qui sera “une jouissance permanente” qui ne passea plus, qui sera éternelle parce qu’elle n’aura plus de fin.
On comprends alors pourquoi le fondateur de l’Islam, le prophète Mohamed a eu 11 femmes ; sans doute pour multiplier par 11, sa vie de jouissance !! Peut-être a-t-il voulu avant un avant goût de ce qu’il s’imaginait vivre dans le Paradis ? Allez savoir !!
C’est là, une des grandes différences qui existe entre le Paradis sorti de la pensée de Dieu et le paradis sorti de la pensée du fondateur de l’Islam. Voici en effet ce que Jésus a répondu a la question

Ce jour-là, des Sadducéens, qui nient la résurrection, vinrent à lui et lui posèrent cette question: "
Maître, Moïse a dit: Si quelqu'un meurt sans avoir d'enfants, son frère épousera sa femme et suscitera une postérité à son frère. Or, il y avait parmi nous sept frères. Le premier se maria et mourut, et comme il n'avait pas de postérité, il laissa sa femme à son frère. Pareillement, le second, puis le troisième, jusqu'au septième. Après eux tous, la femme mourut.
A la résurrection sous entendu dans le Paradis donc, duquel des sept sera-t-elle femme? car tous l'on eue. "
Jésus leur répondit: " Vous êtes dans l'erreur, ne comprenant ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, on n'épouse pas et on n'est pas épousé; mais on est comme des anges de Dieu dans le ciel.
Quant à la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu ce que Dieu vous a dit, en ces termes: Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob?
Dieu n'est pas Dieu des morts, mais des vivants. " Et les foules, en entendant cela, étaient remplies d'admiration pour son enseignement. (Matthieu 22, 23-33)

Vous êtes dans l'erreur, ne comprenant ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, on n'épouse pas et on n'est pas épousé.
Ce qui voulait dire que dans le Paradis, là où l’on ressuscite, il n’y a plus de relation sexuelle car n’oublions pas que ce qui scellait “le mariage” au temps de Jésus, c’était l’union dans la chair de l’homme et la femme.
Et c’est ce qui explique qu’avoir une relation sexuelle avec une autre femme que c’est celle avec qui on s’était unis sexuellement le jour du mariage, et qui fait que l’adultère était interdit comme va le rappeler Jésus :

Des Pharisiens, l'ayant abordé, lui demandèrent s'il est permis à un mari de répudier sa femme. C'était pour le mettre à l'épreuve. Il leur répondit :
" Que vous a ordonné Moïse?"
Ils dirent : " Moise a permis de dresser un acte de divorce et de répudier. "
Jésus leur dit : " C'est à cause de votre dureté de cœur qu'il a écrit pour vous cette loi.
Mais, au commencement de la création, Dieu les fit mâle et femelle. A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et les deux ne seront qu'une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Que l'homme donc ne sépara pas ce que Dieu a uni ! " De retour à la maison, ses disciples l'interrogeaient encore sur ce sujet, et il leur dit : "
Celui qui répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère. à l'égard de la première.
Et si celle qui a répudié son mari en épouse un autre, elle commet l'adultère. (Marc 10, 2-12)

Ce qui voulait dire pour Jésus, que ce n’est pas pour que les juifs épouse une autre femme, que Moïse avait permis la répudiation ou le divorce, mais “à cause de la dureté de coeur des pharisiens”. C’était pour qu’une femme, maltraitée par son mari, puis être éloigné de lui. Moïse avait donné cette permission, pour protéger la femme de son mari dure de coeur, méchant.
Revenons donc à la différence qui existe entre la postérité d’Ismaël et la postérité d’Isaac
qui nous renvoie à la différence qui existe entre le christianisme et l’Islamisme et l’Islam qu’il ne faut pas confondre avec l’Islamisme.
L’Islam étant l’ensemble des règles fixées par Allah, le dieu des musulmans, et dictées dans le Coran, organisant la vie du musulman ; quand l’Islamisme ce sont ces mêmes règles appliquées à la société, à un état “musulman”, et que les musulmans appellent “la charia”. Il y a une différence entre la charia imposé au musulman et la même charia, qu’un groupe de musulman politisés et fondateur d’un état islamique, veulent imposer à l’ensemble des habitants vivant dans cet état islamique.
On peut donc dire que l’Islamisme et le christianisme, sont 2 manières de vivre ; l’une demandé par le Christ Jésus et l’autre par le fondateur de l’Islam et donc de Mohamed.
Revenons maintenant sur le Christianisme qui est “une bénédiction” pour l’homme et l’Islam qui au contraire est “une malédiction pour l’homme”. Pourquoi le Christianisme est-il une bénédiction, ce que ne sont pas l’islam et l’Islamisme ?
Parce que le Christianisme, c’est “la bénédiction” promise par Dieu à Abraham, et à la postérité qui sortira “de son épouse Saraï”.
Cette bénédiction que Jésus, descendant de Dieu, d’Adam et d’Isaac, viendra au Nom de Dieu son Père, donnée à toutes les familles de la terre, ainsi qu’à toutes les nations qui sont des grandes familles, composées d’un ensemble de familles vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique ».

Car Abraham doit devenir une nation grande et forte, et toutes les nations de la terre seront bénies en lui. je l'ai choisi, (Genèse 18, 18)
“L'ange de Yahweh appela du ciel Abraham une seconde fois, en disant: " je l'ai juré par moi-même, dit Yahweh: parce que tu as fait cela , et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique (Isaac), je te bénirai; je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est au bord de la mer, et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.
En ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, parce que tu as obéi à ma voix. (Genèse 22, 15-18)
“Yahweh dit à Abram: " Va-t-en de ton pays, de ta famille et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai et je rendrai grand ton nom. Tu seras une bénédiction: je bénirai ceux qui te béniront, et celui qui te maudira, je le maudirai, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. (Genèse 12, 1-3)

Promesse dont hériteront Isaac et Jacob.
Isaac

Il v eut une famine dans le pays, outre la première famine qui avait eu lieu du temps d'Abraham; et Isaac alla à Gérare, vers Abimélech, roi dés Philistins.
Yahweh lui apparut et dit: " Ne descends point en Egypte, mais demeure dans le pays que je te dirai. Séjourne dans ce pays-ci; je serai avec toi et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j'ai fait à Abraham, ton père.
Je multiplierai ta postérité comme les étoiles du ciel, et je donnerai à ta postérité toutes ces contrées, et en ta postérité seront bénies toutes les nations de la terre, 5 parce qu'Abraham a obéi à ma voix et a gardé mon ordre, mes commandements, mes statuts et mes lois. " Isaac demeura donc à Gérare. (Genèse 26, 1-6)

Jacob

Jacob partit de Bersabée et s'en alla à Haran. 11 Il arriva dans un lieu; et Il y passa la nuit, parce que le soleil était couché.
Ayant pris une des pierres qui étaient là, il en fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu. Il eut un songe: et voici, une échelle était posée sur la terre et son sommet touchait au ciel; et voici, sur elle des anges de Dieu montaient et descendaient, et au haut se tenait Yahweh.
Il dit: " Je suis Yahweh, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. Cette terre sur laquelle tu es couché, je té la donnerai, à toi et à ta postérité. 14 Ta postérité sera comme la poussière de la terre; tu t'étendras à l'occident et à l'orient, au septentrion et au midi, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. (Genèse 28, 10-14)

Qu’est-ce que cette grande nation qu’est devenu “la postérité d’Abraham, de Jacob, et d’Isaac” et dans laquelle devaient être bénies toutes les familles et les nations de la terre ?
J’endends déjà, ces 2 grandes nations qui semble irréconciliable, à savoir la nation juive et la nation usulmane, qui se dispute la terre de Canaan, dire pour chacune d’entre elle dire : “c’est nous”.
Et moi de leur répondre : “vous avez tout faux”
Cette grande nation dont avait parlé Dieu à Abraham, Isaac et Jacob, c’est clle-ci :
Il s’agit de cette nation à qui Simon-Pierre s’est adressé dans sa première lettre :

Pierre apôtre de Jésus-Christ,
Aux élus, étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, choisis selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, pour obéir à la foi et pour avoir part à l'aspersion du sang de Jésus-Christ: à vous grâce et paix de plus en plus.
Mais vous, vous êtes une race choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple que Dieu s'est acquis afin que vous annonciez les perfections de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière;
" vous qui autrefois n'étiez pas son peuple, et qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. "
Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des voyageurs, à vous garder des convoitises de la chair qui font la guerre à l'âme.
Ayez une conduite honnête au milieu des Gentils, afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils arrivent, en y regardant bien, à glorifier Dieu pour vos bonnes oeuvres au jour de sa visite. (1Pierre 2, 1-12)

Aux élus, étrangers et dispersés ! ... choisis selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit ... vous êtes une nation sainte,
un peuple que Dieu s'est acquis afin que vous annonciez les perfections de Celui (Le Christ Jésus) qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière
La voilà la nation sainte, dans laquelle Dieu donne la bénédiction promise à Abraham, le peuple rassemblé par l’Esprit aux pieds de Simon-Pierre, le jour de la Pentecôte :
“Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.
Alors leur apparurent des langues qu'on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent remplis d'Esprit Saint : ils se mirent à parler en d'autres langues, et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit.

Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux (juifs de naissance et païens convertis au Judaïsme), venant de toutes les nations sous le ciel.... (Actes 2, 5)

Attirés par le bruits que faisaient les Apôtres, ils se rassemblèrent devant le Cénacle, se demandant ce que cela signifiait, car chacun les entendaient chanter la gloire de Dieu dans leur dialecte.
Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? (Actes 2, 8)

Juifs de naissance et convertis (païens convertis au judaïsme et appelés “religieux, pieux, craignant le Dieu d’Abraham), Crétois et Arabes, (parlant le grec ou l’Arabe (l’Araméen) tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »
Ils étaient tous dans la stupéfaction et la perplexité, se disant l'un à l'autre : « Qu'est-ce que cela signifie ? » (Actes 2, 1-5)
Alors Pierre, debout avec les onze autres Apôtres, éleva la voix et leur fit cette déclaration :
« Vous, Juifs, et vous tous qui résidez à Jérusalem, (les autres païens, non convertis au Judaïsme) sachez bien ceci, prêtez l'oreille à mes paroles. (Actes 2, 14)

Non, ces gens-là ne sont pas ivres comme vous le supposez, car c'est seulement la tsième heure du jour.
Mais ce qui arrive a été annoncé par le prophète Joël :

Il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai mon Esprit sur toute créature : vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos anciens auront des songes.
Même sur mes serviteurs et sur mes servantes, je répandrai mon Esprit en ces jours-là, et ils prophétiseront.
Je ferai des prodiges en haut dans le ciel, et des signes en bas sur la terre : du sang, du feu, un nuage de fumée.
Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune sera changée en sang, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et manifeste. (Actes 2, 19-20)

Il s’agissait ici des signes donnés par Dieu à partir de sa sixième heure (heure de midi), jusqu’à ce que Jésus crucifié sur la croit, rendit l’Esprit (remis son Saint Esprit entre les mains de Dieu son Père), pour qu’il le répande sur ses Apôtres.
“Il était alors environ la sixième heure, et il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure, le soleil s'étant éclipsé, et le voile du sanctuaire se fendit par le milieu. Et Jésus clama d'une voix forte :

" Père, je remets mon Esprit entre vos mains. " Et, ce disant, il expira. (Luc 23, 44)

Les ténèbres qui se firent sur la terre entière, à partir de l’heure de midi, quand le soleil est au plus haut, fut provoqué par une éclipse du soleil (le soleil s’étant éclipsé)
L’évangéliste nous parlant d’une disparition totale de la lumière, nous comprenons qu’il y a eu à partir de 12h00 et jusqu’à 15h00 ; à l’image de cette éclipse totale de la lune qui s’est produit le 21 janvier dernier (2019).
Il faut bien évidemment voir dans cette éclipse totale de la lune, le jour de la crucificion du Christ et qui a durée au total elle aussi 3h00, comme celle de cette année, LE SIGNE que le jour de la colère de Dieu dont avait parlé Jean-le-Baptiste ici était arrivé :

La quinzième année du règne de Tibère César, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée; Hérode, tétrarque de la Galilée; Philippe, son frère, tétrarque de l'Iturée et du pays de la Trachonitide, et Lysanias, tétrarque de l'Abilène; au temps des grands prêtres Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut sur Jean, fils de Zacharie, dans le désert.
Et il vint dans toute la région du Jourdain, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés, ainsi qu'il est écrit au livre des oracles du prophète Isaïe: Voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.
Toute vallée sera comblée, toute montagne et colline seront abaissées; les chemins tortueux deviendront droits, et les raboteux unis.

Et toute chair verra le salut de Dieu.
Toute chair = tout homme fait de chair et donc tous les hommes des nations qui vivent sous le Ciel.

Il disait donc aux foules qui s'en venaient se faire baptiser par lui:

" Race de vipères, qui vous a appris à fuir la colère qui vient?

Faites donc de dignes fruits de repentir et n'allez pas dire en vous-mêmes: Nous avons Abraham pour père! Car je vous dis que de ces pierres mêmes Dieu peut faire naître des enfants à Abraham.
Déjà la cognée est à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne porte pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu. (Luc 3, 1-9)

tout arbre donc qui ne porte pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu.
Ce qui nous renvoie à cette autre Parole de Jean, annonçant la venue deJésus :

16 Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus fort que moi.
Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.

Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu. (Luc 3, 16)
Baptiser signifiant “plonger” ; Jean qui s’adressait aux foules, leur annonçant la colère de Dieu qui arrivait, parle :

de l’immersion, la plongée, dans la Vie divine, que l’Esprit Saint allait venir répandre, et que donnerai Jésus, dans son baptême du Saint Esprit, la vie dans l’Esprit Saint.
et de l’immersion, la plongée dans la Géhenne de Feu, promise à tous ceux qui ne se convertiraient pas, qui n’accueilleront pas le don du Saint Esprit de Dieu, venu nous purifier et nous sanctifier.

Et pourquoi la lune au moment de la mort de Jésus est devenue “rouge sang” ? Quel signe Dieu a-t-il voulu donné à la terre entière, car c’est sur la terre entière que l’obscurité s’est faite :
et il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure
Savez-vous à quoi me font penser cette sixième et neuvième heure ? A cette Parabole donnée par Jésus :

“Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit de grand matin afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Etant convenu avec les ouvriers d'un denier par jour, il les envoya à sa vigne.
Il sortit vers la troisième heure, (avant le lever du jour) en vit d'autres qui se tenaient sur la place sans rien faire, et leur dit: " Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera juste. " Et ils y allèrent.
Il sortit encore vers la sixième (heure de midi)
et la neuvième heure (15h00 de l’après-midi), et fit la même chose.
Etant sorti vers la onzième, (17h00 à 18h00, doit la dernière heure du jour, le soleil se couchant à 18h00), il en trouva d'autres qui stationnaient, et il leur dit: " Pourquoi stationnez-vous ici toute la journée sans rien faire? " Ils lui disent: " C'est que personne ne nous a embauchés. " Il leur dit: " Allez, vous aussi, à la vigne. (Matthieu 20, 1-6)

La neuvième heure, c’est l’heure où Jésus rendit l’Esprit, sortant avec son Saint Esprit de son corps mort afin qu’il soit répandu sur ses Apôtres, qui vont être chargés, en son Nom, d’embaucher des ouvriers pour prendre soin de la Vigne Véritable qu’ils sont devenus, et en prendre soin avec ce même Saint Esprit, l’Esprit du Père, qui à partir de la Pentecôte les accompagnant jusqu’à la fin des temps, la onzième et dernière heure, l’heure où Dieu embaucher ses derniers ouvriers, avant la moisson, la récolte des derniers fruits produit par sa Vigne, son Eglise, le Corps de son Fils.
Ce maître de maison, Dieu le Père accompagnant avec son Saint Esprit, son Eglise, qui à la fin de la dernière heure reviendra pour jeter hors de son Eglise, la salle de Noce, tous ceux qu’il ne trouvera porteur du vêtement de noce, de la robe de noce, la robe nuptiale.
Tout cela pour dire que lorsque les musulmans, viennent dire que “la nation” à qui Jésus a transmis le Royaume de Dieu, après l’avoir enlever des mains des juifs, que cette nation, c’est la nation musulmane, ils se plantent totalement.
D’une part parce que Jésus n’a pas parlé dans la Parabole des Vignerons homicide, que Dieu allait transmettre sa vigne à une nation, mais à d’autres vignerons qui vont remplacer les mauvais vignerons et à un autre peuple qui va remplacer le peuple qui n’a pas voulu qu’il règne sur eux, en le condamnant à mourir sur la croix.
Le Nouveau Peuple étant formé des 12 premiers Apôtres, qui sont pour Jésus, ce que furent les 12 fils de Jacob, à partir desquelles Jésus allait donné naissance au Nouveau Peuple de Dieu, constitué de tous ceux qui deviendront enfants de Dieu par le baptême, recevant un coeur nouveau et un esprit nouveau, celui dont ils vont hérités de Jésus le Fils unique de Dieu, dont ils vont devenir les membres ; pour marcher selon les lois de Dieu, les lois de l’Amour de Dieu, soumis qu’ils seront à l’Esprit Saint, l’Esprit de Dieu qui règnera en eux.
Que représente donc la nation musulmane ? C’est la nation rassemblé en une seul communauté, Oumma, devenus les sujets de l’ennemi de Jésus qui est venu au 6ème siècle, voyant que cette nations sainte qu’était la Sainte Eglise de Jésus-Christ rassemblée autour du successeur de Simon-Pierre, le Pape, commençait à étendre son emprise sur toutes les nations.
En fondant la communauté musulmane, cette ivraie dont a parlé Jésus, parce que ensemencés par la parole du Coran, que l’ennemi a fait passé pour la Parole du vrai Dieu, pour en faire une nation aussi grande et plus grande que la nation sainte, pour l’étouffer.
Il ne fait aucun doute pour moi, que mes frères et soeurs qui font partie de cette communauté, n’ont pas conscience que c’est l’ennemi de Jésus qu’ils suivent, car il a fait en sorte dans son Coran, de demander à ses sujets de fuir Satan, c’est à dire lui-même, pour les tromper, pour ne pas qu’ils découvrent sa supercherie.
Et si Jésus a demandé à ses Apôtres de laisser croître l’Islam, sur la terre, au milieu du bon grain, les catholiques, c’est parce qu’il leur avait annoncé qu’il viendrait lui-même, à la fin du monde, arracher l’Islam de la surface de la terre, pour la jeter dans la Géhenne de Feu ; avec tous les musulmans qui n’auront pas voulu se convertir, quand il va revenir comme un voleur, sans faire de bruit, comme il l’a annoncé pour servir son Eglise, servir tous ceux qui seront restés en tenue de service.


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre