sourate 4.38: attentat anti-chrétien en égypte

Critique du Coran et ses versets - Chronologie - Histoire - Versets abrogés, Critique constructive des hadiths - quel apport dans la vie d'un musulman ? La réalité de la charia et de ses horreurs un peu partout dans le monde. Comment l'islam règle la vie des gens - comment les religieux oppressent le peuple
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: sourate 4.38: attentat anti-chrétien en égypte

Message non lu par yacoub » ven. 24 nov. 2017 15:29

Dernier message de la page précédente :

EN DIRECT - Égypte : au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée

Au moins 184 personnes ont perdu la vie ce vendredi dans l’attaque d’une mosquée dans le nord du Sinaï en Égypte.

Égypte : au moins 235 morts dans l'attaque d'une mosquée dans le Sinaï
13h11, le 24 novembre 2017, modifié à 17h28, le 24 novembre 2017

Égypte : au moins 235 morts dans l'attaque d'une mosquée dans le Sinaï
L'attaque, qui n'a pas été immédiatement revendiquée, s'est produite dans le village de Bir al-Abed, à l'ouest d'Al-Arich.@ STRINGER / AFP
Partagez sur :

L'attaque s'est produite vendredi autour de la mosquée Al-Rawda dans un village proche d'Al-Arish, la capitale de la province du Nord-Sinaï.
L'ESSENTIEL

Au moins 235 fidèles qui assistaient à la prière hebdomadaire dans une mosquée de l'est de l'Egypte ont été tués vendredi par des hommes armés, l'attaque la plus meurtrière dans l'histoire récente de ce pays. Cet attentat, qui n'a pas été immédiatement revendiqué, a fait 235 morts et 109 blessés selon la télévision d'État égyptienne.

Les trois infos à retenir :

Le bilan provisoire fait état de 235 morts et 109 blessés

L'attaque n'a pas encore été revendiquée

Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national

Une explosion puis des coups de feu. D'après des témoins, les assaillants ont encerclé la mosquée avec des véhicules tout-terrain et ont ensuite posé une bombe à l'extérieur du bâtiment. Après qu'elle a explosé, les hommes armés ont fauché les fidèles paniqués qui tentaient de fuir et mis le feu aux véhicules de ces derniers afin de bloquer les routes menant à la mosquée. "Ils tiraient sur les fidèles fuyant la mosquée. Ils tiraient aussi sur les ambulances", a déclaré un habitant dont plusieurs proches ont été témoins de la fusillade.

Une région où les autorités combattent l'EI. L'attaque, qui n'a pas été immédiatement revendiquée, s'est produite autour de la mosquée Al-Rawda dans le village de Bir al-Abed, à l'ouest d'Al-Arich, capitale de la province du Nord-Sinaï, une région où les autorités combattent la branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (EI). La présidence égyptienne a déclaré trois jours de deuil national, a rapporté la télévision d'État, alors que le président Abdel Fattah al-Sissi a convoqué une réunion d'urgence de ses ministres chargés de la sécurité. Le président égyptien promet de répondre avec une "force brutale" après l'attaque de la mosquée. "Les forces armées et la police vengeront nos martyrs et ramèneront la sécurité et la stabilité avec force très prochainement", a-t-il déclaré lors d'un discours télévisé très ferme.

Un lieu de rassemblement des Soufis. Le chef d'un groupe bédouin qui combat l'EI a déclaré à l'AFP que la mosquée était connue comme lieu de rassemblement de Soufis, adeptes d'un courant mystique de l'islam considéré comme hérétique par le groupe djihadiste. L'EI a également visé la communauté chrétienne copte à plusieurs reprises ces derniers mois.

Nombreuses réactions. Cette attaque a suscité une vive émotion au sein de la communauté internationale. Dans un communiqué, le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit a condamné un "crime horrible qui confirme que la vraie religion de l'islam est innocente par rapport à ceux qui épousent l'idéologie terroriste extrémiste".

Dans un message envoyé à son homologue égyptien, le président russe Vladimir Poutine a évoqué une attaque frappante "par sa cruauté et son cynisme", selon un communiqué du Kremlin. Donald Trump a de son côté dénoncé une "attaque terroriste horrible et lâche". "Le monde ne peut pas tolérer le terrorisme, nous devons vaincre militairement (les terroristes) et discréditer l'idéologie extrémiste qui forme la base de leur existence !", a poursuivi le président américain dans son tweet.

Horrible and cowardly terrorist attack on innocent and defenseless worshipers in Egypt. The world cannot tolerate terrorism, we must defeat them militarily and discredit the extremist ideology that forms the basis of their existence!
— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 24 novembre 2017

En France, Emmanuel Macron a présenté ses condoléances aux victimes de ce "terrible attentat". Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déploré sur Twitter un "ignoble attentat" alors que son homologue britannique Boris Johnson s'est dit "profondément attristé par (…) cet acte barbare".

Égypte - Toutes mes condoléances aux victimes du terrible attentat contre la mosquée de Bir El-Abd dans le Sinaï.
— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 24 novembre 2017

Des attaques répétées. Depuis 2013 et la destitution par l'armée du président islamiste élu Mohamed Morsi, l'Égypte est le théâtre d'attaques et d'attentats menés par des groupes islamistes contre les forces de sécurité égyptiennes dans plusieurs régions du pays, surtout dans le nord du Sinaï où la branche de l'EI est particulièrement active. De nombreux policiers et soldats, ainsi que des civils, ont été tués dans ces attaques. La précédente attaque la plus meurtrière en Égypte remontait à octobre 2015, lorsqu'un attentat à la bombe revendiqué par la branche égyptienne de l'EI avait coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire du Sinaï.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: sourate 4.38: attentat anti-chrétien en égypte

Message non lu par yacoub » ven. 16 nov. 2018 13:54

L’historien athois Christian Cannuyer invité au « Vatican de l’Islam »

L’historien athois Christian Cannuyer a été invité en tant que directeur de l’association Solidarité-Orient, professeur à la Faculté de théologie catholique de Lille et spécialiste des relations islamo-chrétiennes, à une importante conférence internationale organisée au Caire (Égypte) par la prestigieuse Université islamique Al-Azhar.


Ce congrès, qui s’est déroulé du 22 au 25 octobre, avait pour thème « l’Islam et l’Occident, diversité et intégration ». L’objectif était de dresser un état de la perception de l’Islam en Occident, à l’heure beaucoup de pays d’Europe comptent désormais d’importantes minorités musulmanes, au point que l’islam y est devenu la seconde religion en nombre de fidèles.
Fondée au 10e siècle, Al-Azhar, qui compte le nombre impressionnant de 500.000 étudiants et scolarise en outre deux millions d’élèves du primaire et du secondaire en Égypte, s’affirme comme la plus haute autorité spirituelle et théologique de l’islam sunnite. C’est son recteur, l’imam Ahmed Al-Tayyeb, en fonction de puis 2010, qui a pris l’initiative de cette rencontre internationale pour dénoncer l’amalgame fait en Europe entre islam et islamisme et condamner tous les groupes qui instrumentalisent l’islam à des fins violentes et politiques.
Christian Cannuyer a reçu des mains de l’imam Al-Tayyeb, la médaille d’or d’Al-Azhar pour son activité scientifique et son engagement dans le dialogue islamo-chrétien.


"Rédaction en ligne / Illustration: Al-Azhar"



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21661
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: sourate 4.38: attentat anti-chrétien en égypte

Message non lu par yacoub » dim. 5 mai 2019 13:40

Égypte: un islamiste rencontre Jésus

Image
Devant une mosquée en Égypte

Abdul était un missionnaire islamiste en Égypte. Son but? Convertir le maximum de chrétiens à l’islam le plus strict. Était-il sûr d'avoir la vie éternelle? Voici son témoignage.

Longue barbe, tunique jusqu’aux chevilles… quand Abdul (pseudonyme) marchait dans la rue, les musulmans le respectaient et les chrétiens n’osaient pas croiser son regard. Ils n’avaient pas tort! Cet homme était un musulman très strict, un salafiste. Partout où il allait et dès qu’il rencontrait un chrétien, Abdul prêchait l’islam et dénigrait le christianisme. Personne n’aurait pu s’attendre à voir Abdul se tourner vers Jésus-Christ. Et pourtant…
Dieu touche qui il veut

C’est lors d’une conversation avec une chrétienne qui voulait se convertir à l’islam que Dieu a touché Abdul une première fois.

-«Pourquoi voulez-vous devenir musulmane?», demanda Abdul.

-«Pour être sûre d’avoir ma place au paradis», répondit-elle.

Pendant qu’Abdul acquiesçait d’un signe de tête, son cœur s’agitait. Lui-même était-il certain d’aller au paradis?

De retour chez lui, Abdul s’est mis à lire le Coran à la recherche d’un mot, d’une phrase ou d’un signe de son dieu confirmant qu’il était sauvé. Il est resté éveillé toute la nuit à chercher. En vain! Aucune garantie sur la vie éternelle. Son malaise n’a fait que grandir.
Recherche vie éternelle, désespérément

Deux jours plus tard, dans un magasin, Abdul voit un homme avec une croix tatouée au poignet. Comme d’habitude, il incite ce chrétien à faire un pas «vers la vraie foi musulmane». L’homme, nullement impressionné, répond:

«Lisez la Bible. Je n’ai pas besoin de chercher Dieu ailleurs: il m’a accordé la vie éternelle.»

Il tend une bible à Abdul. Abdul aurait pu dénoncer ce chrétien à la police: ne venait-il pas d’enfreindre la loi en essayant de convertir un musulman? Mais il ne l’a pas fait. La vie éternelle! Ces mots résonnent dans le cœur d’Abdul.
Qui cherche, trouve

À nouveau, il rentre chez lui pour chercher des réponses dans un livre. Mais cette fois, il lit la Bible. Et ce qu’il y trouve l’étonne: Jésus est mort sur la croix pour ses péchés. Ce Jésus accorde même la vie éternelle, sans condition!

Abdul appelle le chrétien rencontré dans le magasin. Ensemble, ils parlent de Jésus durant quatre longues soirées. Puis Abdul, ce musulman fondamentaliste, livre son cœur à Jésus! Quant à la dame qui voulait devenir musulmane, elle a reçu la visite d’Abdul qui lui a raconté son histoire. Aujourd’hui, ils font partie du même groupe de chrétiens qui se réunissent en secret.
Une foi secrète

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les musulmans qui deviennent chrétiens risquent parfois jusqu’à leur vie. Beaucoup ne parlent de leur foi nouvelle que lorsqu’ils se sentent en sécurité. Pour cette raison, ils se connectent en ligne à d’autres chrétiens ou se retrouvent lors de réunions secrètes. Grâce à ses partenaires sur le terrain, Portes Ouvertes les aide à grandir spirituellement dans ces circonstances difficiles.



Répondre