Salem Ben Ammar

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 21 déc. 2018 15:27

Dernier message de la page précédente :

Et si l’islam était l’enfer sur terre ? par Salem Ben Ammar

La paix avec l'islam est comme la paix avec le nazisme. Une vue de l'esprit, un mirage, un pur fantasme pour embobiner les pacifistes installés dans le confort de leurs salons parisiens.

L'histoire sanguinaire de l'islam devrait les instruire plutôt que d'asséner des vérités sur son innocuité dénuées de tout fondement sérieux.

L'islam est une idéologie de discrimination et d'exclusion. Les non-musulmans qui ont vécu dans les pays musulmans peuvent en témoigner avec leur statut de dhimmis, d'humains de seconde zone, comme s'ils étaient des pestiférés.

De quel islam tolérant parle-t-on de celui qui persécute les apostats ou celui qui interdit à un non-musulman de se marier à une musulmane ?

Il n'y a pas un jour qui passe sans que l'islam ne dévoile sa nature belliciste, raciste, haineuse, antisémite, criminelle, ultra-violente, barbare, rétrograde, intolérante, ultra-machiste, perfide, fourbe, immorale, perverse, esclavagiste, cruelle.

Mais il n'y a que les musulmans et leurs collabos de gauche comme de droite qui continuent à doter l'islam des vertus qui ne sont pas les siennes et que si jamais elles le deviennent il cessera d'être l'islam pour finir par disparaître de la surface de la terre.

Al-Qaradhaoui disait à juste titre que sans la répression de ses fidèles et la violence dogmatique l'islam n'aurait jamais pu se maintenir.

Pour ceux qui croient aux attributs humanistes de l'islam, il leur suffit d'aller l'expérimenter à leurs dépens dans les pays de l'Apartheid religieux que sont l'Arabie Saoudite et certains Émirats du Golf arabique, peut-être que cela va leur ouvrir enfin les yeux sur l'incompatibilité de l'islam avec la vie humaine.

Ce ne sont pas les destinations touristiques qui leur manquent aujourd'hui qui leur feront regretter de ne pas avoir goûté aux joies du Goulag sibérien. Kaboul, Khartoum, Mogadiscio, Jeddah, le Nord du Nigéria le fief des Boko Haram, le Yémen, Tripoli, Bagdad, Mossoul théâtre de nettoyage religieux et des razzias dans la pure tradition mahométane, Téhéran etc...

Le vrai islam est le culte de la mort, la négation de la vie humaine et la sanctification de la barbarie .

Un musulman est par définition celui qui pave le chemin d'Allah jonché des cadavres des innocents et abreuvé de leur sang.

C'est trop facile pour vous d'être en Occident et de nous rebattre les oreilles avec votre islam des illusions perdues et de vos voiles qui nous polluent la vue. Personnellement, je rêve de vivre dans un coin où je ne rencontrerai plus jamais un musulman soft ou hard.

Je vous laisse votre funeste paradis, je ne suis pas humainement pour cette vie de l'érection éternelle ni pour les beuveries immodérées, je préfère aller là où vous souhaitez m'envoyer rien que pour ne pas voir vos gueules.

Je crois que l'enfer c'est l'islam et le paradis c'est la vie sur terre.
Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » sam. 22 déc. 2018 11:03

Tunisie : seul le peuple peut l’arracher des griffes vérolées d’Ennahdha par Salem Ben Ammar

Les nazislamistes ne font plus recette en Tunisie comme en 2011-2012 au temps où l'I.S.I.E. l'organe fossoyeur des espoirs du peuple pour un monde meilleur.

Il n'en demeure pas moins qu'ils conservent intacts leur capacité de nuisance et sont les seuls à pouvoir disposer d'une force de frappe structurée et organisée. Capables de pouvoir mobiliser 400 000 à 500 000 partisans totalement acquis à leur cause dont une partie d'entre eux sont des véritables escadrons de la mort.

Mais la partie n'est pas perdue si la majorité des Tunisiens se donnent la main et laissent leurs querelles partisanes de côté.

La Tunisie ne mérite-t-elle pas une véritable union sacrée pour la sauver des griffes radioactives de l'hydre islamiste ? C'est le peuple qui a sauvé l'Égypte et non pas les urnes où les dés sont pipés.

Des millions de Tunisiens doivent sortir dans la rue pour leur barrer la route s'ils veulent sauver le peu qu'il en reste. Sa survie en dépend. Ne rien faire c'est se rendre complices de ses bourreaux et se trouver demain devant le tribunal de l'histoire pour crime d'indignité nationale.

Il faut redonner à ce pays ses couleurs d'autrefois avant que le voile de la mort ne se soit déployé sur lui avec le retour sur son sol du terroriste jamais repenti Rached Ghannouchi et ses sbires.

Il n'y a qu'un parti celui de la patrie. On l'aime on sort de chez soi et on lui exprime son dévouement avec force et détermination, on ne l'aime pas on reste chez soi pour se délecter du spectacle de sa descente aux enfers nazislamistes.

Le destin de ce pays est plus que jamais entre les mains de son peuple. C'est lui et lui seul qui peut la sortir du fond du gouffre.

A-t-il encore une once d'amour en lui pour ce pays dont l'étoile a brillé aux firmaments des nations de l'histoire ? La balle est dans son camp et nulle part ailleurs. En a-t-il la volonté de la sauver ? Son inertie légendaire qui laisse supposer qu'il serait indifférent au sort de son pays n'est guère rassurante.

La nébuleuse salafiste et milicienne d'Ennahdha, alliée naturelle let ses satellites sauront voter d'une seule voix le jour j et la majorité des Tunisiens pourront se draper dans leur honte de leur avoir pavé la voie de la victoire.

Les prochaines échéances électorales constituent la mort inéluctable d'un pays agonisant.

Pour lui redonner le souffle de vie, il ne faut surtout pas prendre le pari des partis afin d'éviter de donner aux félons islamistes la légitimité qui va consacrer leur main mise finale sur leur butin tunisien.

Voter c'est baisser le pouce pour achever leur proie tunisienne.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mer. 26 déc. 2018 16:45

Stop au pas d’amalgame entre les musulmans modérés et les islamistes !

25/12/2018 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Stop au massacre des Chrétiens d’Orient !

Stop aux attentats terroristes en France et dans le monde !

Stop aux attaques scélérates contre les lieux de culte chrétiens !

Stop aux persécutions des Chrétiens dans les pays musulmans !

Stop à la stigmatisation et la criminalisation des donneurs d’alerte sur l’islam !

Stop aux massacres des enfants yéménites !

Stop aux mensonges des musulmans sur l’innocence de l’islam !

Stop à la victimisation nauséabonde des musulmans !

Stop à la prolifération du voile islamique !

Stop à la relégation des femmes musulmanes !

Stop aux mariages pédophiles dans les pays musulmans !

Stop aux assassinats des touristes dans les pays musulmans !

Stop au fanatisme musulman qui gangrène le monde !

Stop à la bienveillance coupable envers les musulmans !

Stop au pas d’amalgame entre l’islam et l’islamisme !

Stop à la glorification de l’histoire de l’islam !

Stop à l’impunité des crimes contre l’humanité au nom d’Allah Akbar !

Stop à la barbarie musulmane !

Stop à la propagation du virus létal musulman !

Stop à l’afflux massif des clandestins musulmans !

Stop à la reconnaissance de l’islam en tant que religion !

Stop aux concessions faites aux musulmans !

Stop à la dépendance énergétique envers les pays du Golfe !

Stop au traitement de faveurs accordées à l’Arabie Saoudite et du Qatar !

Stop à la construction des mosquées !

Stop à la défiguration du paysage urbain par les commerces halal et les kebabs !

Stop au port du voile des fillettes !

Stop à l’islamisation galopante de la France !

Stop à l’explosion des zones de non-droit !

Stop au droit du sol !

Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » jeu. 27 déc. 2018 15:03

On appelle pas son fils Mohamed Merah impunément
26/12/2018 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Appeler son fils Mohamed Merah n’est pas innocent, il ne laisse subsister aucune ambiguïté quant à l’engagement idéologique des parents et surtout du père car dans les familles musulmanes conservatrices le choix du prénom des garçons revient généralement à ce dernier.

En prénommant leur fils Mohamed Merah, les parents témoignent de leur approbation explicite des crimes terroristes de l’exterminateur de Toulouse- Montauban. Une autre manière pour eux de faire revivre sa mémoire incarnée par leur rejeton qu’ils aimeraient voir connaître un jour le même destin que leur « héros ».

Mohamed Merah est pour eux un musulman accompli, fidèle aux préceptes coraniques, tombé en martyr dans le sentier d’Allah, ses victimes ont eu ce qu’elles méritent. Il n’est pas un terroriste c’est un soldat d’Allah. Il n’a pas tué des innocents contrairement à ce que les ennemis de l’islam veulent faire croire, il a tué des « mécréants ».

Mais plutôt que de les poursuivre pour apologie du terrorisme, on préfère laisser le soin à la justice civile pour se prononcer sur la validité d’un tel prénom.

Pourquoi ne pas appeler son fils Adolphe Hitler ou les frères Kouachi pendant qu’on y est ? Il faut que le législateur adopte une loi pour interdire des prénoms rendant hommage aux terroristes.

Il est à craindre qu’un jour viendra où des prénoms sentiront le parfum infect des terroristes musulmans. C’est la preuve que certains musulmans n’en ont que faire des lois de la République et se servent des failles juridiques et de ses lois antiracistes pour l’anéantir.

Donner le prénom de Mohamed Merah à son fils est lourd de sens idéologique et n’est pas pour le plomber socialement plus tard, car ce plus tard sera pour eux musulman et ça traduit leur volonté d’imposer leur dictature à la France. Ils savent que le temps joue pour eux et plus personne ne pourrait les contrarier dans leur projet de conquête de cette France qu’ils convoitent depuis Poitiers.

Seul un vote citoyen, responsable, souverainiste et patriotique pourrait arracher la France de leurs griffes.

Il eût été souhaitable que tous les leaders politiques qui ont la France en eux se donnent la main dans l’intérêt supérieure de la nation.

L’islam gagne du terrain à cause des divisions politiques. Plutôt que de rivaliser dans les surenchères courtisanes, il faut faire comprendre aux musulmans qu’ils ne peuvent pas être fidèles à citoyens.

Tant que l’on pas pris à bras le corps le problème de l’islam et mettre des mots sur les maux les chances de survie de la France sont très minces.


Image



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 28 déc. 2018 17:30

Dissocier l’islam du salafisme revient à couper l’islam de ses sources originelles par Salem Ben Ammar

L'opinion publique n'a que faire de savoir qu'il existe plusieurs courants salafistes comme il n'y a pas plusieurs islam. Pour ne pas se perdre dans la conjecture elle doit retenir que la Qaïda, l'Etat islamique, Boko Haram en sont les fers de lance armés et dont les principaux bailleurs de fonds sont les wahhabites saoudiens, qataris et les pays du Golfe.

Le salafisme, qu'elle qu'en soit la déclinaison est un islam rigoriste, fidèle à la lecture, l'interprétation et l'application du Coran et des Hadiths, jugés seules sources légitimes du droit musulman, la charia, à l'exclusion du fikh, la jurisprudence.

Il n'y a de loi que celle qui émane d'Allah et de Mahomet. Il ne suffit pas d'être en conformité avec les préceptes du Coran pour mériter les faveurs d'Allah il faudrait aussi prendre Mahomet pour seul et unique modèle : "Et celui qui fait revivre ma Sunna m'aime. Et celui qui m'aime sera avec moi dans le Paradis."

En clonant Mahomet ses compagnons, ses sahabas, le salafiste fait des temps passés des temps présents et des temps futurs. Son salut est dans le mimétisme d'un mode de vie, de pensée et des moeurs d'une époque à jamais révolue à l'exemplarité des plus douteuses et immorales mais qu'il croit être la seule voie pour toucher son Graal et se voir ainsi auréolé du ruban du premier de la classe musulmane « le meilleur de ma communauté est dans ma génération, puis celle qui suit et celle qui suit après ». Dans ce hadith, le terme « génération ». "Dans ce hadith, le terme « génération », traduction de l'arabe qarn, [un siècle], désigne Mahomet et ses compagnons, ainsi que les deux générations de disciples qui les suivirent, la tabi'un et les tabi‘ at-tabi‘in, et peut être compris comme une unité de temps, équivalent à cent ans selon certains exégète."

https://c-est-quoi.com/fr/definition/salafisme

"Le terme vient de salaf , qui signifie « ancêtre » ou « prédécesseur ». Sur le plan théologique, le salafisme se caractérise surtout par un littéralisme extrême. Ses adeptes s’appuient sur l’œuvre des théologiens et juristes Ibn Hanbal (mort en 855), attaché au strict respect du Coran et de la Tradition, et Ibn Tamiyya (mort en 1328). Tous deux se montrent très critiques à l’égard des innovations de la philosophie, blâmables (al bid’a) en matière religieuse."

https://www.la-croix.com/Religion/Actua ... -30-980478

Suivre le prophète et ses compagnons à la trace plus de 14 siècles après leur disparition, n'obéir qu'à lui et à Allah, "Quiconque obéit au Messager, obéit alors certainement à Allah (4,80). On ne touche pas à l'horloge du temps qu'il il faut la remettre à l'heure que Mahomet a fixée aux musulmans, entre le 7ème et le 9ème siècles. Il n'y a pas l'après, ni l'avant de ce qui a précédé. Le salafisme dont le but est d'unifier les musulmans sous la bannière de l'islam. Quiconque obéit au Messager, obéit alors certainement à Allah(4,80).

Il est l'islam authentique, fidèle au message mahométan. S'il séduit les musulmans, tout simplement parce qu'ils s'y reconnaissent et s'y identifient et qu'il ne trahit en rien les préceptes coraniques. Il est la voie du retour aux fondements de leur système de croyance morbide et mortifère. Qu'il soit quiétiste, politique, ou djihadiste, il est avant tout salafiste et musulman. Celui incarné par l'Arabie Saoudite, le Qatar et les pays du Golfe, ces créatures des Anglo-Saxons, et c'est le même qui a basculé le monde dans une horreur indicible en ce jour maudit du 11 septembre 2001. Un attentat applaudi par la majorité des musulmans dans le monde et accueilli par des salves de joie et des youyous des femmes à Gaza et en Cisjordanie et à Barbès. Il n'y a pas plus de salafisme pluriel que d'islamisme protéiforme ou d'islam multiforme, ils sont les 3 têtes de l'hydre mahométane.

On a pas à faire un distinguo entre eux, reliés par le même cordon ombilical et possédant les mêmes organes dont la mort de l'un entraîne inéluctablement la mort des deux autres.

Allah est leur dieu, Mahomet est leur modèle et l'islam est leur nourriture idéologique et politique, le Coran est leur constitution, le djihad armé est leur voie de conquête du monde.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » mer. 16 janv. 2019 16:36

Facebook est plus que jamais un collabo notoire de l’islam par Salem Ben Ammar

En quoi est-ce incitatif de la haine que d''écrire sur Facebook que plus aucun muzz ne partage mes publications ?

J'aurais remplacé le dimunitif muzz par catho ou coco je n'aurais pas subi à nouveau la mise en purgatoire d'un mois.

On a même plus aujourd'hui le droit de prononcer le mot même musulman au risque de subir un procès en sorcellerie.

Quatre blocages consécutifs de 30 jours à chaque fois pour des écrits qui remontent à 2014 c'est du jamais vu dans les annelles de la censure de Facebook .

En tuant ma liberté de pensée Facebook m'a tué.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » ven. 18 janv. 2019 14:20

Salem Benammar

Image

En Iran les femmes clament le voile est ma prison et en Occident elles proclament le voile est ma liberté.
Entre les 2 c'est le jour et la nuit. Femmes cultivées et instruites en Iran contre des femmes musulmanes d'Occident majoritairement illettrées et incultes.
Des femmes qui ont lu le Coran et celles qui ne l'ont jamais ouvert dans leur vie.
Les premières connaissent le sens des mots et se battent contre la dictature des Mollahs qui veulent leur imposer le port du voile à la différence de ces femmes-sandwichs qui font sa publicité en Occident au nom de leur droit à la liberté de s'aliéner encore plus et de servir de faire-valoir aux organes de la propagande islamique.
Le voile islamique ne peut être l'expression de liberté ici et symbole de l'asservissement de la femme sur ses terres. Et là où justement elle est mieux armée intellectuellement comme en Iran et moins manipulable et influençable que la musulmane voilée en Occident.



Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21405
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Localisation : Paradis d'Allah au milieu des houris
Gender :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Salem Ben Ammar

Message non lu par yacoub » sam. 19 janv. 2019 15:42

Mahomet : gourou est esclavagiste par Salem Ben Ammar
J'en apprends des choses sur Mahomet comme cette histoire de cet enfant juif domestique de sa gracieuse seigneurie. Il paraît que ce enfant tomba un jour gravement malade et Mahomet très affecté et inquiet quant à la dégradation de son état de santé, pour le sauver lui proposa de renoncer au judaïsme pour l'islam.
Ô "miracle," l'enfant sage et raisonnable pour sauver son âme de l'enfer dans lequel le sérénissime seigneur de l'humanité va y envoyer tous les Juifs se fit musulman à la grande joie de son maître et fut guéri. L'islam a des vertus médicinales hors du commun et pour cause ils sont les moins bien soignés.
Mahomet avait donc des enfants esclaves juifs à son service et quel crédit peut-on donner à des conversions d'enfants immatures ?
Cet article est financé par la publicité



Répondre